Un duo à la présidence d’Unimev, avec R.Hamaide et P-L.Roucaries

À l’issue du Conseil d’Administration du 27 juillet 2021, le binôme Pierre-Louis Roucariès Renaud Hamaide a été élu à la présidence de l’Union française des métiers de l’événement.

L’Unimev, forte de 450 entreprises et associations adhérentes (80 % du marché de l’événementiel en France), vient de nommer deux personnalités complémentaires à sa tête.  Renaud Hamaide est le président de Comexposium. Pierre-Louis Roucariès est le directeur général de l’Office de Tourisme et des Congres – Centre Expo Congres de Mandelieu-la-Napoule, ainsi que le président de Provence Côte d’Azur Events. Ce dernier constituait également  un autre binôme à la tête de l’Unimev, depuis 2019. Il était président délégué et Olivier Roux (vice-président de GL Events) président.

Renaud HAMAIDE
Diplômé de l’ESG management school, Renaud Hamaide devient directeur du développement en charge des acquisitions du groupe Unibail-Rodamco en 1998, premier groupe européen coté d’immobilier commercial spécialisé dans les centres commerciaux des grandes villes européennes ainsi que dans les bureaux et centres de congrès-expositions à Paris. En 2001, il devient directeur général des activités congrès-expositions d’Unibail-Rodamco. En 2008, Renaud est nommé directeur général exécutif de Viparis jusqu’en 2015 et en 2010 occupe parallèlement la fonction de directeur général chez Comexposium. En novembre 2013, Renaud Hamaide est nommé président de l’UFI -The Global Association of the Exhibition Industry-. Il conduit aujourd’hui le groupe Comexposium dans son développement mondial comme président.

Pierre-Louis ROUCARIES
Ancien élève de l’INSEEC Bordeaux, il accompagne son parrain de promotion, l’astronaute Patrick Baudry dans son aventure du Space Camp Patrick Baudry à Cannes Mandelieu. Il reste sur la Côte d’Azur pour développer la destination Mandelieu-La Napoule. En 2009, il prend la direction générale de l’Office de Tourisme et des Congrès. Parallèlement, il est à l’origine du nouveau Centre Expo Congrès. En 2008, il crée en partenariat avec les deux CRT de la région Sud Provence Alpes Côte d’Azur et de la CCIR, le pôle de compétence « Provence Côte d’Azur Events (PCE) », dédié au tourisme d’affaires.  Cette structure qu’il préside depuis 2012 porte la promotion en France et à l’international de l’ensemble des destinations de la région. Administrateur d’UNIMEV depuis 2015, il devient Président délégué en 2019. Il a été également enseignant entre 1993 et 2008 pour les groupes ESICAD, ISCOM et le centre de formation de la Fonction Publique. Il intervient encore occasionnellement pour l’Université de Nice Côte d’Azur.

Quel rôle pour l’Unimev

Renaud Hamaide et Pierre-Louis Roucariès entendent poursuivre la stratégie d’influence insufflée durant ces derniers mois de crise, ayant permis à l’Unimev de devenir un interlocuteur privilégié des médias et pouvoirs publics. Avec ces derniers seront bientôt finalisées les négociations sur les aides financières, et poursuivi le travail engagé depuis plusieurs semaines sur la continuité du plan économique de soutien sur le dernier quadrimestre 2021, dans le principe d’une clause de revoyure proposée par le premier ministre. « Nous avons été et sommes des acteurs et des promoteurs de la vaccination pour une relance sécurisante de l’industrie, mais le maintien des aides est essentiel pour accompagner la reprise des différents acteurs du secteur », insiste Renaud Hamaide.

Un plan de relance pour l’événementiel

Outre la continuité des aides gouvernementales, l’Unimev entend préparer un plan de relance pour la filière événementielle professionnelle, dans le cadre du budget de l’État 2022. Ce plan, basé sur 10 propositions, doit permettre de faire face à la concurrence internationale. Durant cette même période sera présenté aux futurs candidats à la Présidence de la République, les mesures attendues « pour nous accompagner dans notre évolution et notre transformation à travers les défis qui nous attendent sur la RSE, le digital et la formation de nos équipes ».

Réorganiser la filière

En début de crise, la dispersion des acteurs ainsi que la création d’associations spontanées sur tout le territoire, ont retardé la reconnaissance du secteur et le rôle central d’Unimev, regrette cette dernière, qui constate que « c’est parfaitement corrigé depuis près de 8 mois. Mais la crise nous a démontré qu’il est impératif d’unir toute la filière professionnelle pour être entendu. Afin de préparer l’avenir, la présidence de l’association et son Conseil d’Administration effectueront des propositions en ce sens ».