Wecandoo : le tourisme de savoir faire séduit les groupes

299

Avec le soutien de la jeune entreprise, ses artisans partenaires ont accueilli 3 000 groupes l’an dernier.

Le public est toujours plus nombreux, depuis des années, à visiter les entreprises, dans le cadre d’un tourisme dit industriel. En 2019, 15 millions de visiteurs étaient accueillis dans plus de 2000 entreprises françaises, d’après les chiffres du Ministère de l’Economie et des Finances. Ebénistes, chocolatiers, apiculteurs, couvreurs-zingueurs, agrumiculteurs, brasseurs… les artisans ont eux aussi, désormais, la volonté de mieux faire connaitre leurs activités, tout en s’inscrivant dans une approche plus locale et expériencielle. Wecandoo surfe sur le succès de ce tourisme de savoir-faire davantage immersif et participatif que le tourisme industriel.

Co-fondée en 2017 par Edouard Eyglunent, Grégoire Hugon et Arnaud Tiret, cette entreprise française rassemble en effet près de 2 000 artisans aujourd’hui, avec comme objectif d’atteindre les 3 000 d’ici la fin de l’année, en France pour l’immense majorité d’entre eux, mais aussi, désormais, en Belgique, aux Pays-Bas, et bientôt au Royaume-Uni.

Ces 2 000 artisans ont organisé 4 000 ateliers et accueilli environ 150 000 personnes l’an dernier”, se félicitait Edouard Eyglunent, ce jeudi dans ses bureaux de la Voûte Wecandoo. Un bel espace situé avenue Daumesnil à Paris, disposant également d’un espace céramique au sous-sol. Et Wecandoo de noter l’accueil par ses partenaires artisans de quelque 3 000 groupes en 2022, comptant en moyenne sept personnes. Certains vont même plus loin en aménageant des lieux spécifiques pour l’accueil de séminaires et autres événements professionnels, tel l’apiculteur Apihappy avec une serre pouvant accueillir jusqu’à cent personnes, à 15km de Paris.