AFTM : Ouverture de la région Nouvelle-Aquitaine

À l’Intercontinental de Bordeaux et en présence de partenaires de l’association, de membres et de prospects, Michel Dieleman le Président de l’AFTM, a ouvert la convention nationale et a officiellement présenté l’équipe qui animera cette nouvelle représentation régionale de l’association.

- Publicité -

Marie-Pierre Berruyer, Travel Manager chez Safran Helicopter Engines, pilote dorénavant cette représentation locale de l’AFTM. Active depuis 16 ans sur le marché des déplacements d’affaires, elle connaît bien les arcanes du métier et compte bien profiter de sa position pour partager ses connaissances avec ses homologues et faire grandir la profession.

Marie-Pierre est épaulée par une équipe d’animation composée de Doryan Riffaud, Travel Specialist chez Amplitude Systèmes, et Julia De Renty, Gestionnaire de voyages chez Serma Technologies.

Un tour d’horizon de la problématique hôtelière

La problématique de l’hébergement est considérée par Marie-Pierre Berruyer comme une des clés de voûte du travel management en région. Il était donc normal que cette première réunion mette ce marché sur le devant de la scène.

En coordination avec le Cabinet Atlan, elle a passé en revue les différentes statistiques disponibles dans le domaine public et a donné la parole à IHG, Résidhome, booking Home et CDS. La nature des échanges et des interactions avec la salle a permis de constater qu’il y a effectivement beaucoup à faire dans ce domaine qui reste souvent non piloté par les décideurs, car ce marché interagit avec beaucoup de facteurs (coût, sensibilité des voyageurs, préférences, niveaux de dépense admissibles, interfaçage dans la chaîne de distribution…).

La distribution et les outils

L’après-midi fut animé par des échanges entre le représentant de la SNCF, Voyage Expert et Supertripper. Les interactions avec la salle dans laquelle se trouvaient les piliers de l’association ont montré toute la difficulté qu’a la distribution pour œuvrer au milieu de ce qui pourrait être appelé une « jungle numérique ». Trop souvent, les outils mis à la disposition par des prestataires sont basés sur des protocoles difficilement interfaçables ou non-matures. Quant aux besoins clients, ils sont malheureusement trop souvent mal définis.

Au final, le constat est fait que la maturité achat doit plus que jamais être développée et que les fournisseurs doivent œuvrer dans le sens du marché et non avec un regard égocentrique sur leurs limites de fourniture. Michel Dieleman n’a d’ailleurs pas manqué de souligner l’action de l’association et son engagement depuis plus de 10 ans pour œuvrer dans le rapprochement des acteurs pour le bénéfice des voyageurs.

L’AFTM couvre maintenant la quasi-totalité du territoire à l’exception du Grand Est que l’association compte bien ouvrir en 2020.

Les interviews de Michel Dieleman et de Marie-Pierre Berruyer seront à retrouver dans le podcast de cet après-midi.