Augmentation des minima agents de voyages : « Pas un sujet pour les TMC »

Augmentation des minima agents de voyages :

Le refus des syndicats de la proposition des organisations patronales d'une revalorisation des minima "agents de voyages" n'émeut pas les TMC. Leurs agents ne sont majoritairement pas concernés.

Comme viennent de l'annoncer en exclusivité nos confrères de L'Echo touristique, les syndicats refusent  la proposition formulée par les Entreprises du Voyage en accord avec le Syndicat des entreprises du tour-operating (Seto). L'augmentation mise sur la table était historiquement élevée : +7,15% du salaire de base des agents de voyages. Pourtant, collectivement, la CGT, CFDT, CFTC, FO, CFE-CGC  ont répondu "niet", leur refus s'expliquant par la décorrélation du sujet des salaires de celui de la prime d'ancienneté. 

Bien sûr, qu'ils travaillent pour des agences de voyages "loisir" ou "business, les agents de voyages sont soumis à la même convention collective. Pourtant, cette annonce ne provoque pas d'émoi particulier dans le monde des TMC.

Par exemple, interrogés sur le sujet, Solenn Le Brazidec (FCM) et Eric Ritter (VoyagExpert)  parlent d'une seule voix. Ce dernier pour préciser : "Il n'y a pas de personnels concernés dans mon entreprise, et je pense qu'il en va de même pour l'immense majorité de mes confrères".

Et la première d'ajouter : "Nous avons déjà un problème d'attractivité et de rétension des jeunes talents, encore plus aigu que dans le loisir. Le salaire est donc un sujet important pour nous : des agents aux minimas, je n'en connais pas".