CWT finalise une levée de fonds privée à hauteur de 90 millions de dollars

278

CWT dévoile sa feuille de route pour ses investissements en 2023. Le groupe annonce notamment une levée de fonds qui contribuera à « accélérer sa croissance ». 

Après avoir annoncé l’introduction de deux nouveaux outils au sein de CWT Meetings & Events, le groupe annonce avoir émis 90 millions de dollars d’actions dans le cadre d’une levée de fonds privée auprès de ses actionnaires.

> A lire aussi : CWT M&E lance un outil de création de site web dédié à un event

CWT souhaite « accroître la flexibilité de l’entreprise pour soutenir des opportunités stratégiques qui contribueront à accélérer la croissance, à étendre son avantage concurrentiel et à élargir la valeur pour ses clients. » Ce nouvel investissement permettra notamment de continuer d’améliorer la plateforme myCWT et l’automatisation des process afin de « créer une expérience utilisateur encore meilleure ». La TMC déclare se concentrer sur la gestion des données, la RSE et la connectivité. En ligne de mire : la durabilité, le bien-être des voyageurs ou bien encore l’inclusivité. Le groupe souhaite également continuer d’aider les entreprises à optimiser leurs coûts en matière de déplacements professionnels et à élargir l’accès au contenu NDC en 2023.

A lire aussi : Stéphane Birochau (CWT) : « Nous souhaitons faire de notre solution une porte d’entrée unique pour la réservation et la gestion des voyages »

Contacté par nos soins, Stéphane Birochau, general manager France chez CWT, nous confie : « Cette levée de fonds marque la confiance de nos nouveaux actionnaires dans la poursuite de la stratégie de CWT. Une stratégie tournée vers le développement technologique, dont le but est de continuer de développer de nouvelles fonctionnalités sur myCWT pour nos clients et conseillers voyages. » Cette enveloppe vient s’ajouter aux 100 millions de dollars alloués l’année dernière afin d’améliorer la plateforme. Concernant NDC, il nous confirme que les équipes continuent de travailler dessus face à l’échéance du 1er avril qui approche, « tout cela sera directement intégré à la plateforme ».