Etude ACTE : simplifier la gestion des voyages 2.0

Une nouvelle étude publiée par ACTE (Association of Corporate Travel Executives) en collaboration avec le portail hôtelier HRS, « Simplifying Managed Travel 2.0« , révèle que les responsables de programmes de voyage sont déterminés à simplifier l’expérience des voyages d’affaires, mais qu’ils se heurtent à de multiples obstacles lorsqu’ils établissent leurs priorités.

- Publicité -

Les voyageurs d’affaires d’aujourd’hui sont habitués à l’expérience intuitive de la réservation de voyages personnels, qui a été simplifiée par des plateformes à guichet unique comme les applications et les sites web. Tout comme l’étude de 2017, « Simplifying Managed Travel », cette nouvelle étude montre que les acheteurs de voyages restent attachés à l’idée de rationaliser l’expérience des voyages d’affaires. En 2017, 72 % des acheteurs de voyages ont indiqué que les initiatives visant à améliorer l’efficacité de leurs programmes de voyages d’affaires soutiennent les objectifs globaux de leurs entreprises. Aujourd’hui, ce chiffre est passé à 97 %.

Les responsables de programmes expriment généralement trois objectifs principaux de simplification : réduction des coûts pour l’organisation, renforcement du devoir de diligence et augmentation de la productivité des employés. Chacun de ces objectifs peut être amélioré, à des degrés divers, en rationalisant le programme de voyage.

L’obstacle le plus important à la simplification est la concurrence des priorités organisationnelles, un défi identifié par près de la moitié (46 %) des acheteurs de voyages. Les défis secondaires peuvent varier en fonction de la taille du programme ; les répondants des programmes qui dépensent plus de 50 millions de dollars par an ont cité le manque de personnel, tandis que les programmes de taille moyenne ont noté le manque de soutien de la part des hauts responsables.

Pour surmonter ces obstacles, il faut s’aligner sur les parties prenantes internes et externes. Toutefois, les quatre principaux services cités par les répondants comme les plus utiles pour la mise en œuvre des initiatives de simplification illustrent l’évolution de la gestion des voyages au cours des deux dernières décennies :

-Risque/Sécurité : 49%,

-Achats : 46%,

-Communication : 44%,

-Voyageurs : 41%.

« Les responsables de programmes peuvent voir une réelle opportunité dans ces résultats« , explique Greeley Koch, vice-président du marketing de HRS. « Les groupes chargés de la passation des marchés et de la gestion des risques ont bien compris l’importance des voyages et ils se sont engagés à aider les programmes à s’améliorer. Et lorsque les voyageurs se joignent à nous, ils peuvent contribuer à accélérer la réalisation des objectifs les plus élevés. Il est à noter que les RH et le parrainage des cadres ne se classent pas parmi les quatre premiers.«