Etude Amadeus : comment les TMC réinventent leur modèle !

289

Les «travel management companies» sont pour la plupart convaincues que l’activité du voyage d’affaires, une fois la crise terminée, ne reviendra pas à son niveau antérieur à la pandémie. En revanche, leur modèle change et la crise leur offre de nouvelles opportunités, liées par exemple aux préoccupations accrues en matière de duty of care et de durabilité.

Amadeus a récemment pris le pouls de la communauté TMC. L’entreprise technologique a réalisé une importante étude multi-marché lors du troisième trimestre 2021, auprès de 250 cadres de TMC, propos recueillis par le biais d’une enquête quantitative et d’entretiens approfondis en « one to one». Près des deux tiers d’entre eux (63% exactement) pensent que le volume global des voyages d’affaires restera inférieur à celui d’avant Covid en raison de la complexité accrue des voyages et des préoccupations liées à la durabilité environnementale. Plus des trois-quart (77%) estiment également que la vidéoconférence remplacera les réunions internes, mais seulement 22% les réunions avec les clients. Et le pourcentage est encore plus bas pour les événements.

Dans le cadre d’une démarche initiée bien souvent avant la crise sanitaire, les TMC réinventent activement leurs modèles. Une sur deux (49%) observent un passage à « la gestion des voyages » pour presque tous les voyages d’affaires, en raison du risque accru et de la complexité des déplacements professionnels. Une agence a ainsi rapporté que 75% de ses nouveaux clients n’utilisaient pas de TMC auparavant. Les rapprochements entre TMC et l’arrivée de nouveaux acteurs au profil davantage technologiques s’inscrivent dans ce contexte.

Le devoir de diligence est par ailleurs identifié désormais comme la première exigence des clients en matière de voyages d’affaires. Les deux tiers (65 %) des répondants indiquant que les entreprises accordent une importance accrue au « duty of care».

Les préoccupations en matière de durabilité génèrent une activité croissante chez les TMC, lesquelles sont de plus en plus mobilisés sur ces questions par leurs entreprises clientes, pour planifier des voyages plus durables et répondre à une demande accrue pour des données enrichies.

Les TMC sont sollicitées sur d’autres sujets majeurs, aider les entreprises à réduire leurs dépenses de voyage, à jouer un rôle de fournisseur d’informations aux voyageurs, à appréhender les nouvelles organisations du travail et les nouvelles mobilités…

Pour consulter l’étude (en anglais), cliquer ici