Les travel managers européens pas assez écolos, selon une étude SAP Concur/GBTA

Une enquête menée par SAP Concur en partenariat avec GBTA (Global Business Travel Association) révèle que moins d’un tiers des travel managers européens intègrent actuellement des fournisseurs durables dans leur politique. Seulement 4% obligent les voyageurs à choisir ces fournisseurs et 27% encouragent les voyageurs à réserver auprès d’eux.

- Publicité -

En dépit d’une « prise de conscience » mondiale de la question du changement climatique, les programmes de voyages d’affaires ne reflètent toujours pas la réalité de cette préoccupation. Toutefois, les gestionnaires de voyages reconnaissent dans l’ensemble que l’impact des voyages d’affaires sur l’environnement devrait être pris en compte, 70 % d’entre eux estimant qu’il est important de donner aux voyageurs les moyens de faire des choix durables.

Une écrasante majorité des personnes interrogées (85 %) souhaitent recevoir des rapports pour calculer les émissions de carbone afin d’aider les voyageurs à faire des choix plus durables, tandis que 78 % pensent qu’il est important d’encourager ces décisions. Soixante-douze pour cent d’entre eux veulent être en mesure d’offrir aux employés des options plus respectueuses de l’environnement dans le processus de réservation.

Ce qui est plus prometteur, c’est que 62% des gestionnaires de voyages prévoient d’obliger ou d’encourager les voyageurs à faire des réservations auprès de fournisseurs utilisant des pratiques durables au cours des deux prochaines années, soit le double du nombre de voyageurs qui le font actuellement.

57% disent avoir subi des pressions de la part de leurs voyageurs pour mettre en œuvre des pratiques de voyage plus durables, tandis que le même nombre a reçu des demandes de la direction.

Fait encourageant, les répondants ont dit qu’ils obtenaient de l’aide de leurs partenaires pour mettre en œuvre la durabilité ; 80% ont dit que leur TMC (Travel Management Company) offre des options pour mesurer et suivre la durabilité.