Les voyageurs d’affaires n’étaient que 33% à respecter leur PVE, ils seront désormais 96% à le faire !

Amadeus vient de publier une étude qui révèle l'impatience des business travelers. Avec une appétence pour des certitudes en termes d'assurance et d'accès à l'info sanitaire en temps réel.

Amadeus vient de publier une étude qui révèle l'impatience des business travelers à reprendre le voyage. Et leur volonté d'être exemplaires pour que ça reparte !

Une nouvelle étude menée par Amadeus auprès de 1.400 voyageurs d'affaires réguliers montre que 93% d'entre eux ont réduit leurs déplacements professionnels de 60% en moyenne depuis le début de la pandémie (78% pour les plus de 55 ans). Ils sont 84% à affirmer qu'ils voyageraient maintenant si les mesures de sécurité adéquates étaient en place.

Pour quelles raisons, cette volonté de retourner sur les routes (ou les airs) ? Avant tout pour "voir des clients et des collègues en face à face" (55%), "partager des idées lors de réunions en présentiel" (49%), suivis de près par des aspects sociaux comme "partager un repas" (47%).

Assurance et info en temps réel

En ce qui concerne le rétablissement de la confiance, les grands voyageurs ont mis en avant, parmi neuf options, les cinq mesures de sécurité reprises ci-dessous. Alors que l'industrie du voyage et les gouvernements du monde entier collaborent pour mettre en œuvre les nouvelles mesures de sécurité COVID-19, ils suggèrent que la priorité soit donnée au partage d'informations, à la technologie de paiement sans contact et à une assurance médicale complète.

Mesures de sécurité pour les voyages

Score d’importance net* attribué sur 10

Assurance médicale COVID-19

8.4

Actualisation des Informations à propos des restrictions liées à la santé et au voyage en fonction de la destination

8.4

Information concernant le protocole sanitaire à l’hôtel / au bureau

8.1

Possibilité de paiement sans contact

8.1

Test obligatoire ou certificat de vaccination avant l’embarquement

7.9

* Score d'importance net indiqué par les grands voyageurs d'affaires qui ont effectué plus de 15 voyages en 2019.

Les voyageurs privilégient donc les informations sur les restrictions en matière de santé et de voyage ainsi que les paiements sans contact par rapport aux tests et aux certificats de vaccination, ce qui suggère qu'ils sont à la recherche d’outils leur permettant de gérer plus sûrement leur propre voyage et les risques associés.

La vertu, effet secondaire du Covid

66% des répondants reconnaissent qu'ils ne respectaient pas intégralement la politique de voyage de leur entreprise ! Mais ça c'était avant : 96 % des mêmes affirmant que, vu le contexte, ils seraient heureux d'adhérer plus attentivement à la politique de voyage de leur entreprise si cela leur permettait de légitimer les voyages d'affaires.

Ce qui se signifie pas que le processus traditionnel "payer, dépenser, réclamer" soit plébisciter, loin s'en faut, et on peut le comprendre : 

  • Seul un tiers des voyageurs d'affaires interrogés dans le cadre de cette enquête ont trouvé que le processus de gestion des frais de leur entreprise était facile, la saisie des frais prenant en moyenne plus de deux heures.
  • Les employés sont obligés d'attendre environ quatre semaines pour récupérer leurs dépenses et estiment qu'ils perdent en moyenne 389€ (470$) par an en raison de la perte de reçus pour les frais de voyage d'affaires.
  • 38% ont envisagé de ne pas voyager pour affaires parce qu'ils devaient payer les dépenses de leur poche.
  • Les voyageurs ont également confirmé que le fait de pouvoir payer sans contact pendant le voyage est une priorité absolue pendant la pandémie de COVID-19 : 79% des voyageurs sont désireux de payer leurs dépenses à l'aide de leur smartphone et 81% préféreraient que les dépenses soient payées directement sur le compte bancaire de l'entreprise, si cela réduit la charge de production des notes de frais.

> Accéder à l'étude Amadeus