L’impact écologique au cœur des politiques voyages en 2020

Traveldoo dévoile les résultats de son étude annuelle concernant les priorités 2020 des travel Managers britanniques. L’impact écologique des activités et des voyages d’Affaires semblent être la priorité numéro 1 de nombreuses entreprises. 

- Publicité -

A la quasi unanimité (95%), les acheteurs voyages pensent que le secteur du Business Travel n’en fait pas « assez » pour minimiser son impact sur l’environnement. Si la prise de conscience écologique devient indéniablement l’un des sujets les plus importants, 70% des sondés estiment s’être engagés à mettre en place une politique voyages plus durable lors des prochaines années. « Au cours de l’année dernière, la sensibilisation aux questions de développement durable n’a cessé de croître, et les entreprises doivent maintenant améliorer leur performance environnementale. Les progrès sont lents et, comme l’indiquent les résultats de notre enquête, le secteur a encore un très long chemin à parcourir pour gagner cette bataille ! », a déclaré Sam Cande, UK Country Manager chez Traveldoo et présidente du BTA Planet Plan. 

En parallèle, les travel managers britanniques déclarent que leurs priorités en 2020 seront le duty of care (56%) et la sécurité des données (56%), devant la réduction des coûts (44%) et la responsabilité environnementale (39%). De même que 88% des sondés pensent que le Brexit aura un impact minimal sur le voyage d’Affaires mais 55% d’entre-eux s’attendent à voir un impact négatif sur l’expérience voyageurs. 

En matière de politique voyages, la majorité des travel managers admettent être favorables à l’interdiction des programmes de fidélité aériens. Parmi eux, 65% pensent que les compagnies aériennes trouveront une alternative marketing aux programmes de récompenses. En parallèle, seuls 22% des sondés ont une bonne compréhension de la norme NDC et 41% la considèrent comme réellement importante.