Manor à l’initiative d’un bachelor « voyage d’affaires »

126
Manor à l'initiative d'un bachelor

Le réseau Manor vient d’officialiser un partenariat avec l’école Viaticus. A la clé : un bachelor à dominante “business travel”.

La pénurie de personnels dans le business travel (BT) est aggravée par les conséquences de la pandémie de Covid-19. La plupart des agences, notamment, parlent d’une perte de 10% de leurs effectifs, au minimum. Mais à cette donnée conjoncturelle s'ajoute un problème plus profond : le manque de personnes qualifiées dans ces domaines.

Et ce déficit de compétences liées au voyage d’affaires est avant tout dû au manque de cursus dédiés à ce domaine particulier - un comble alors qu’il apparaît comme le plus complexe du travel. Le loisir ferait plus “rêver” les étudiants. Mais on peut aussi arguer d’une offre si faible qu’elle serait impropre à créer la demande. C’est pourquoi certains professionnels - dont FCM Travel, ont noué des partenariats avec des établissements de formation (avec l'école de Tourisme EFHT, en l'occurrence) pour se constituer un “vivier” de personnels.

> Lire aussi : FCM co-crée une formation business travel

C’est une démarche similaire qu’a engagé Manor auprès de l’école Viaticus, à cette différence près que l’alternance en entreprise ne se fera pas dans une agence en particulier, comme dans le cas de l’initiative FCM, mais dans les entreprises du réseau qui auraient un besoin de 40 à 50 diplômés “business travel”.

Ce diplôme est un bachelor, comme l’explique Bernard Sabbah, président de Viaticus : “Notre école délivre un diplôme d’Etat - un bachelor RDPC (Responsable du Développement et du Pilotage Commercial, ndr) qui traite du marketing dans le tourisme. Avec notre partenariat avec Manor on va l'agrémenter de 30% de cours consacrés aux spécificités de la Manor Academy, dédiée au business travel”.

Le maintien du socle bachelor RDPC permet de conserver l’agrément du Rectorat. Concrètement, sur les quelque 700 heures de cours annuelles que suivent les étudiants, 200 heures seront dédiés au voyage d’affaires. Le contenu est une co-construction de l’école et de la Manor Academy, mais relève avant tout, d'après le même “d’une écoute des acteurs - fournisseurs et distributeurs - qui se font prescripteurs pédagogiques”. La maîtrise d’outils comme KDS, Sabre ou Amadeus sera notamment au programme. 

La rentrée de cette classe pilote aura lieu en octobre 2023 et se déclinera tout au long de deux mois plein en cours, cinq mois en entreprise, une période d'examen, et deux mois supplémentaires en entreprise. Les étudiants seront une vingtaine, issus de BTS ou de deux années d’université, triés sur le volet (ne serait-ce que pour assurer les 70% d’étudiants employés à l’issue de la formation, condition du maintien de l’agrément “EducNat”).

Si cette année test donne satisfaction, le cursus “Manor” pourrait se prolonger, en 2024, par un master (3 jours en cours, 2 jours en entreprise). On y délivrerait une formation plus spécialisée selon qu’on se destine à travailler pour des producteurs, des distributeurs ou même des entreprises clientes en tant que travel manager.