Mooncard lève 37 millions d’euros et investit dans la R&D

260

La jeune pousse française spécialisée en gestion des dépenses et notes de frais professionnelles finalise une levée de fonds à hauteur de 37 millions d’euros. 

La startup annonce une levée de fonds de 37 millions d’euros en série C, faisant entrer à son capital deux nouveaux investisseurs dont Orange Ventures et Portage (Canada). L’objectif de ce nouveau tour de table : amorcer une nouvelle phase de son développement et accompagner les directions financières dans la complexification de leurs fonctions en France et à l’international.

A lire aussi : Mooncard repousse ses frontières et élargit ses services

Pierre-Yves Roizot, CEO de Mooncard, nous confie que cette levée de fonds servira à « stabiliser et à fortifier ce que nous avons déjà mis en place en France et à l’international ». Après l’ouverture de plusieurs marchés européens, dont la Belgique, l’Allemagne ou bien encore l’Espagne, la jeune pousse souhaite « continuer dans ces pays où le marché répond favorablement ». Pour le CEO de Mooncard, ce financement servira également à développer de nouvelles fonctionnalités et à améliorer leur produit, « notamment sur cette volonté de supprimer le papier pour les dépenses qui concernent le transport ». A un an de l’entrée en vigueur de la nouvelle législation concernant la dématérialisation des notes de frais, Pierre-Yves Roizot souhaite accompagner les entreprises et les marchands dans cette transformation, même si, selon lui, « son entrée en vigueur risque d’être encore décalée car certains marchands ne sont pas prêts ». 

A court et moyen terme, la jeune pousse continuera de se concentrer sur le marché européen, tout en investissant dans la R&D. D’ici fin 2023, le CEO nous confirme qu’une fonctionnalité permettra aux salariés et aux entreprises de mesurer l’impact carbone de chacune de leurs dépenses.