Sondage GBTA : le voyage domestique reprend, l’international en attente

Sondage GBTA : le voyage domestique reprend, l'international en attente

La Global Business Travel Association (GBTA) vient de publier les résultats de son vingtième sondage COVID-19. L'optimisme continue de croître quand on parle de voyages d'affaires, mais des incertitudes demeurent.

Ce sondage révèle une poursuite de la dynamique positive signalée dans le précédent, alors que les entreprises mettent en œuvre ou finalisent leurs plans de reprise des voyages d'affaires nationaux. Deux cinquièmes (40 %) des personnes interrogées - 640 y ont répondu - déclarent que le projet de leur entreprise de reprendre les voyages d'affaires intérieurs non essentiels a "déjà eu lieu" dans le pays où elles sont basées - contre 34 % le mois dernier qui autorisaient "certains" voyages intérieurs. Un autre tiers (33 %) indique que leur entreprise a fixé une date (8 %) - ou travaille à fixer une date (25 %) - pour la reprise des voyages d'affaires intérieurs. Seul 18% des répondants "attendent de voir ce qui va se passer" ou ne sont "pas sûrs" (6%).

Alors que les voyages d'affaires domestiques sont sur le point de reprendre, les perspectives pour les voyages d'affaires internationaux restent sombres. Plus de trois répondants sur cinq (62 %) affirment que leur entreprise attend de voir ce qui se passe ou n'est pas certaine de reprendre les voyages d'affaires internationaux non essentiels. 

Lequel des énoncés suivants décrit le mieux l'activité de votre entreprise ?

Déjà effectif

Date annoncée

Travaille à finaliser une date mais n'a pas encore décidé ni annoncé de date

Attend de voir ce qui va se passer

Pas sûr

Réouverture prévue de son ou ses bureaux dans le pays où vous êtes basé (DPVB)

43%

24%

21%

8%

4%

Reprise prévue des voyages d'affaires intérieurs non essentiels DPVB

40%

8%

25%

18%

8%

Reprise prévue des voyages d'affaires internationaux non essentiels depuis PVB

12%

5%

21%

39%

23%

 

La volonté des employés de voyager continue de croître. Trois acheteurs et approvisionneurs de la GBTA sur quatre (77 %) estiment que leurs employés sont "plutôt disposés" ou "très disposés" à voyager pour affaires dans le contexte actuel. C'est 12 points de pourcentage de plus que lors du dernier sondage (mai 2021).

La plupart des acheteurs de voyages signalent une augmentation des dépenses liées aux voyages d'affaires. Lorsqu'on leur demande comment les dépenses de voyage de leur entreprise ont évolué en mai 2021 par rapport au mois précédent, six personnes sur dix (60 %) indiquent que les dépenses de leur entreprise ont augmenté "un peu" ou "beaucoup", tandis qu'une personne sur quatre indique que les dépenses sont restées "identiques". Seuls 15% déclarent que les dépenses de voyage ont diminué (13%) ou sont incertains (2%).

A noter que les répondants basés aux États-Unis (68%) sont plus susceptibles que ceux basés en Europe (54%) de dire que les dépenses de voyage de leur entreprise ont augmenté par rapport au mois précédent.

Les entreprises prévoient de reprendre les voyages d'affaires nationaux. Deux personnes interrogées sur cinq (40 %) déclarent que le projet de leur entreprise de reprendre les voyages d'affaires nationaux non essentiels a "déjà eu lieu". Un autre tiers indique que leur entreprise a décidé d'une date pour la reprise des voyages d'affaires intérieurs (8 %) ou qu'elle travaille à finaliser une date, mais qu'elle n'a pas encore décidé ou annoncé de date (25 %). Seul un quart des entreprises disent qu'elles attendent de voir ce qui va se passer (18 %) ou ne sont pas sûres.

De nombreuses entreprises adoptent une approche attentiste en matière de voyages d'affaires internationaux. Seule une personne interrogée sur dix (12 %) déclare que le projet de son entreprise de reprendre les voyages d'affaires internationaux a "déjà eu lieu". Un répondant sur quatre affirme que son entreprise a décidé ou annoncé une date de reprise des voyages d'affaires internationaux (5 %) ou qu'elle travaille à finaliser une date (21 %). Cependant, la plupart disent que leur entreprise "attend de voir ce qui va se passer" (39%) ou ne sont pas sûrs (23%).

Les professionnels du voyage d'affaires s'attendent à ce que les voyages liés à la gestion des ventes/comptes et les voyages de service des ouvriers soient les principaux moteurs de la reprise. Plus de la moitié d'entre eux s'attendent à ce que le nombre de ces voyages revienne au niveau pré-pandémique d'ici un an. Cependant, les attentes concernant d'autres types de voyages - tels que la collaboration interne et les voyages de formation prendront plus de temps à se rétablir. Un cinquième (19%) des répondants s'attendent à ce que le nombre de voyages de collaboration interne ne revienne jamais au niveau pré-pandémique.

 

Vente / Gestion de compte

Voyages pour raisons internes

Formation

Direction

Salariés

Le niveau de 2019 ne sera jamais recouvré

8%

19%

13%

9%

6%

Il le sera dans moins d'un an...

53%

40%

40%

48%

58%

Dans 1 à 2 ans...

28%

26%

30%

25%

12%

Dans 2 à 3 ans...

4%

6%

9%

3%

1%

Dans plus de 3 ans

2%

2%

2%

1%

1%

Ne sais pas

6%

6%

6%

13%

22%

 

L'optimisme des fournisseurs continue de croître. Plus de la moitié des fournisseurs de voyages et du personnel des sociétés de gestion de voyages déclarent être "très optimistes" (13%) ou "optimistes" (41%) quant aux perspectives financières des entreprises du secteur des voyages d'affaires. Il s'agit d'une augmentation de sept points de pourcentage par rapport au sondage du mois dernier.

Les entreprises finalisent leurs plans de réouverture des bureaux. Deux membres et contacts de la GBTA sur cinq (43%) affirment que le projet de réouverture des bureaux de leur entreprise a déjà eu lieu dans le pays où ils sont basés. Près de la moitié d'entre eux disent que leur entreprise a décidé ou annoncé une date (24%) pour la réouverture de leurs bureaux ou qu'elle travaille à la finalisation d'une date (21%). Moins d'une personne sur dix déclare que son entreprise attend de voir ce qui va se passer (8%) ou n'est pas sûre (4%).

Même si les bureaux rouvrent, les répondants s'attendent à ce que les politiques de travail flexible soient maintenues. Huit personnes sur dix (79 %) s'attendent à ce que les employés de leur entreprise aient plus de flexibilité pour travailler à domicile à l'avenir qu'avant la pandémie. Un répondant sur cinq (17 %) s'attend à ce que les employés disposent de la même flexibilité pour travailler à domicile qu'avant la pandémie. Seuls cinq pour cent s'attendent à ce que les employés aient moins de flexibilité pour travailler à domicile après la pandémie.

Les nouvelles politiques de travail à distance auront-elles un impact sur les voyages d'affaires ? Parmi les personnes interrogées qui s'attendent à ce que leur entreprise offre une plus grande flexibilité pour le travail à domicile, deux tiers (65 %) pensent que ce changement n'aura pas d'incidence sur les voyages d'affaires. Un tiers (30 %) s'attendent à ce que cette flexibilité accrue entraîne une diminution des déplacements professionnels, tandis que 5 % pensent qu'elle entraînera une augmentation de ces déplacements.

Les résultats complets du sondage