Un guide des bonnes manières pour les voyageurs d’affaires

Les voyages d’affaires continuent d’être un élément essentiel de toute entreprise et les statistiques montrent que l’industrie continue de croître, les dépenses de voyage moyennes des entreprises européennes ayant plus que doublé entre 2016 et 2019. Et quand on se déplace, il est toujours d’utile de connaître les usages en vigueur dans les pays visités.

- Publicité -

On sait déjà qu’il ne faut pas boire l’eau du rince-doigts et pour le reste on s’en remet souvent à son intuition, mais ce n’est pas toujours suffisant. Afin d’aider le nombre croissant de voyageurs d’affaires britanniques (ça vaut aussi pour les autres nationalités) à se préparer aux voyages internationaux et pour assurer leur succès, l’opérateur de parking aéroportuaire, Airport Parking and Hotels (APH.com), a élaboré un guide mettant en lumière les coutumes culturelles en vigueur dans les destinations populaires pour voyages d’affaires.

Le guide attire l’attention sur les coutumes culturelles qui doivent être respectées et reconnues lors de la visite de 10 destinations telles que le Japon, les Émirats arabes unis et les États-Unis. Le guide compare les recommandations qui sous-tendent les vœux, les cadeaux et les repas, les vêtements d’affaires, ainsi que le décorum approprié lors de la distribution des cartes de visite.

Comment dire bonjour

Bien que serrer la main soit sans surprise la forme la plus universelle de salutation d’un associé en affaires, les voyageurs ne devraient utiliser que la main droite lorsqu’ils se serrent la main en Inde et aux Émirats arabes unis, car l’utilisation accidentelle de la main gauche est considérée comme impure. Au Brésil et au Canada, il est poli de saluer les femmes avec un baiser sur les deux joues et en Chine, à Singapour, en Inde et aux Émirats arabes unis, il est d’usage de saluer d’abord la personne la plus âgée par respect. En entrant dans une salle de réunion japonaise, il est d’usage de frapper trois fois, mais les voyageurs doivent faire attention de ne pas frapper deux fois, car c’est la façon traditionnelle de vérifier si une salle de bain est occupée.

L’échange de cadeaux

L’échange de cadeaux est un élément important du protocole dans le monde des affaires, en particulier au Japon et en Chine, où les cadeaux doivent être apportés à la première réunion d’affaires. Dans ces pays, les cadeaux doivent être offerts et reçus à deux mains et ne doivent jamais être ouverts devant le donateur. De même, les cadeaux de quatre et neuf articles doivent être évités car ils sont considérés comme malchanceux au Japon, tout comme les fleurs blanches et les plantes en pot qui sont associées aux funérailles et aux maladies. Les cadeaux d’affaires sont également appréciés aux Emirats Arabes Unis, où ils doivent être ouverts dès leur réception, et en Inde où les bonbons sont le premier choix de cadeaux. Cependant, à Singapour, en Irlande et en Australie, les cadeaux ne sont pas essentiels pour les réunions d’affaires et, de plus, au Brésil, offrir un cadeau à un associé est considéré comme une forme de corruption.

Les repas d’affaires

Dîner avec de nouveaux contacts est une excellente façon d’établir des relations, mais à Singapour, au Brésil et en Australie les discussions d’affaires doivent être tenus à l’écart des repas et lorsque vous dînez à Singapour, il est poli de laisser votre hôte commander pour vous. Pour les voyageurs d’affaires en visite en Inde, à Singapour et aux Émirats arabes unis, il est jugé inapproprié de demander de l’alcool lorsqu’il n’est pas offert. Il est également de coutume ici, comme en Inde, de ne manger qu’avec la main droite car la main gauche est considérée comme impure. D’autres faux pas à éviter au Japon et en Chine: laisser les baguettes directement dans des bols de riz et utiliser des baguettes pour les plats communs lorsqu’on partage des assiettes de nourriture. Il est également important de se rappeler que le poisson en Chine ne devrait jamais être retourné sur une assiette, car cela porte malheur et symbolise le chavirement d’un bateau de pêche. 

Le choix des bons vêtements

Les avant-gardistes de la mode seront heureux d’apprendre que les vêtements et les accessoires portés lors d’une réunion d’affaires au Brésil sont presque aussi importants que la réunion elle-même. D’autre part, lors de voyages d’affaires dans des pays comme les États-Unis, les Émirats arabes unis et le Canada, les costumes formels sont essentiels, en particulier pour les femmes travaillant aux Émirats arabes unis où les vêtements doivent couvrir les épaules et les genoux. Les voyageurs d’affaires en déplacement aux Émirats arabes unis et à Singapour doivent absolument éviter de montrer le dessous de leurs chaussures lorsqu’ils s’assoient pendant les réunions, car cela est considéré comme impoli, et pour ceux qui voyagent en Chine, les vêtements blancs devraient être évités car c’est la couleur du deuil.

L’échange de cartes de visite

Dans le monde des affaires, la règle est universelle, on s’attend à ce que les cartes de visite soient échangées lorsque l’on rencontre un nouveau contact. L’acte de présenter des cartes de visite est important, car aux EAU et en Inde, les cartes de visite ne doivent être touchées qu’avec la main droite. De même, au Japon, les cartes de visite de Singapour et de Chine doivent être présentées avec le plus grand respect et reçues à deux mains. Au Japon et à Singapour, il est très mal vu de se précipiter pour mettre les cartes de visite directement dans son portefeuille ou de les mettre dans sa poche arrière, et on devrait plutôt les laisser de côté pendant les réunions et les ranger après. Enfin, il est de pratique courante d’imprimer des cartes de visite en anglais et dans la langue locale lorsqu’on se rend dans des pays comme le Brésil et les provinces françaises du Canada.

L’art de la conversation

Lorsque vous voyagez pour affaires, il est toujours bon d’être ponctuel et préparé aux petites conversations. Cependant, les voyageurs d’affaires en visite au Japon et à Singapour devraient adopter le silence, car il est plus apprécié que l’abondance de conversations. Il est également important de respecter les semaines de travail qui sont structurées différemment, par exemple lors de réunions d’affaires aux Émirats arabes unis, il est préférable de les programmer pour jeudi ou dimanche afin que le vendredi puisse être observé comme un jour saint.