Valérie Boned annonce sa candidature à la présidence des EdV, Jean-Pierre Lorente retire la sienne

427
Valérie Boned annonce sa candidature à la présidence des EdV. Jean-Pierre Lorente retire la sienne
Valérie Boned en compagnie de Jean-Pierre Mas lors de l'ouverture du Congrès des EdV.

L'actuelle secrétaire générale des EdV présente sa candidature à la présidence de l'association professionnelle. En conséquence, Jean-Pierre Lorente retire la sienne.

C'est une petite musique qu'on entendait depuis le début de ce congrès : il se disait que l'actuelle secrétaire générale des EdV, Valérie Boned, concourrait à la succession de Jean-Pierre Mas en octobre prochain.

Elle s'est confirmée en début d'après-midi, ce lundi 5 juin, par la voix de la principale intéressée, lors d'un déjeuner réunissant les journalistes présents à l'événement : Valérie Boned annonce bel et bien sa candidature au poste de présidente des Entreprises du Voyage.

Quant aux statuts des EdV qui précisent que la présidence ne peut être briguée que par un mandataire social d'une entreprise du voyage, ils n'ont nul besoin d'être modifiés pour accueillir la compétitrice : elle est opportunément devenue, quelques semaines auparavant, mandataire de Pacha Tours, l'entreprise dirigée par Mumtaz Teker, qui préside par ailleurs l’APST. Le monde est bien fait.

Le statut de dauphine (non assumé, ni par Jean-Pierre Mas, ni par Valérie Boned) du très populaire président actuel va forcément faire de cette candidate une des favorites des prochaines élections. D'autant que, pour l'heure, elle est seule en lice : Jean-Pierre Lorente, à l'annonce de la candidature de Valérie Boned, a retiré la sienne.

Avec une certaine amertume, comme il le confie à nos confrères de L'Echo touristique : «En ce qui concerne Valérie Boned, elle sera une excellente présidente, c’est une certitude. Je reconnais la qualité de son travail. Et pour conclure, finalement, je n’aurais peut-être pas été à la hauteur de la mission car je suis honnête, loyal et respectueux.» Ambiance.