Voyage d’affaires durable : TravelPerk rachète Susterra

L’entreprise barcelonaise poursuit sa croissance externe dans le business travel. Après les rachats de NexTravel et de Click Travel, elle fait l’acquisition de Susterra, une start-up fournissant aux entreprises des rapports de données précis permettant de verdir les voyages d’affaires.

Susterra a été fondée par le scientifique environnemental James Dent. Cette start-up basée à Londres utilise une technologie de pointe en matière d’analyse de données « pour offrir aux entreprises une vue globale de l’impact environnemental de leurs voyages d’affaires ». Ses rapports aident les entreprises à obtenir des informations « fiables et exploitables » leur permettant d’améliorer leur efficacité en matière de réduction des émissions de CO2, d’atteindre leurs objectifs de durabilité… et accessoirement de baisser leurs coûts. Ces rapports couvrent tous les aspects du voyage, des vols aux séjours hôteliers en passant par les locations de voitures et les voyages en train.

Le rachat de Susterra doit ainsi permettre aux clients de TravelPerk d’avoir accès à une solution de bout en bout, du rapport à la compensation. Et James Dent de noter la complémentarité avec l’offre GreenPerk de la TMC invitant les entreprises à compenser à 100 % leurs émissions de carbone : « Ensemble, nous pouvons contribuer à changer le comportement des voyageurs à l’échelle mondiale et nous rapprocher de l’objectif d’aider les entreprises à atteindre un niveau net zéro d’ici 2030« .

La technologie de Susterra sera intégrée à la plateforme de TravelPerk dans les prochains mois. L’acquisition de la start-up est la dernière d’une série d’étapes importantes pour TravelPerk. En janvier, l’entreprise barcelonaise avait acquis l’américaine NexTravel. En mai, la « plateforme de voyage d’affaires de nouvelle génération » annonçait un financement de série D de 160 millions de dollars, portant le montant total des fonds levés à ce jour à 294 millions de dollars. Cette annonce avait été suivie par le rachat en juillet de la britannique Click Travel.