VTC : Free Now va intégrer la marque Kapten dès 2020

624

L’entreprise de mobilité urbaine, détenue conjointement par BMW et Daimler, se doit de réduire ses coûts et a décidé d’accélérer le processus de fusion avec Kapten, l’un des leaders européens des VTC.

La marque Kapten sera intégrée dès 2020 à la marque Free Now. Dans le contexte de crise actuel est ainsi officialisée la décision d’adopter une structure plus centralisée avec une marque, une application et une équipe – avec à sa tête Marc Berg au poste de PDG, l’actuel PDG de Free Now. Cette structure plus centralisée permettra au Groupe de faire face à la concurrence et de maintenir son positionnement sur le marché, tout en offrant un éventail de services de mobilité plus large aux clients finaux.

La nouvelle organisation conservera une approche multi-pays afin de maintenir des relations de confiance avec les autorités locales, mais centralisera davantage le développement produit dans les tech hubs de Hambourg, Berlin et Barcelone.

Le recours à une technologie unique, celle de Free Now, implique une suspension des investissements dans le tech hub parisien. Au-delà de ces changements organisationnels, Free Now, comme l’ensemble des acteurs de la mobilité, fait face à des difficultés financières qui nécessitent « la mise en place de mesures de réduction des coûts à l’échelle européenne». .

En dépit d’une augmentation de l’activité de plus de 100% en 2019, permettant d’afficher un volume d’affaires annualisé de 2,5 milliards d’euros à février 2020, la rentabilité du Groupe demeure négative. En raison des difficultés rencontrées par le Groupe, aggravées par une de baisse de l’activité de l’ordre de 90% dans tous ses marchés suite à la crise sanitaire actuelle, Free Now annonce aujourd’hui la mise en œuvre d’un plan de restructuration à l’échelle européenne visant à réduire les coûts. Ce plan aura malheureusement des conséquences sur l’emploi à l’échelle européenne. Le groupe « s’engage à en minimiser les conséquences en mettant tout en œuvre pour accompagner au mieux les collaborateurs qui pourraient être concernés ».

«Nous annonçons officiellement la fusion de nos marques et de nos technologies dans un contexte particulièrement éprouvant, explique Marc Berg. La crise à venir vient davantage fragiliser notre modèle économique, ce qui ne fait que rendre plus nécessaire encore cette nouvelle étape de fondation pour une croissance profitable dans les prochaines années. (…). Cependant, nous sommes convaincus que la demande de mobilité continuera de croître lors de la reprise de l’activité qui suivra le déconfinement. Ainsi, grâce au soutien et à l’entière confiance de nos actionnaires, nous voulons consolider les fondations de notre stratégie de croissance pour le monde d’après. Nous sommes d’ores-et-déjà en train de bâtir une offre unique pour nos passagers, du taxi au VTC, en passant par les formes de mobilité comme les vélos et les trottinettes. »