Nigeria : une grève nationale risque de perturber le trafic aérien, ce mardi

Si les voyageurs d'affaires sont déjà appelés à faire preuve de prudence lors de leurs déplacements professionnels au Nigeria, leur séjour pourrait être encore plus compliqué ce mardi 6 novembre. Une grève nationale risque de perturber l'activité du pays, notamment son trafic aérien.

Les syndicats le Congrès du travail du Nigeria et le Congrès du travail uni organisent une grève générale ce mardi 6 novembre 2018. Plusieurs professions ont fait part de leur volonté de se joindre au mouvement comme les ouvriers de l'industrie du gaz et du pétrole et les contrôleurs aériens.

Les aiguilleurs du ciel nigérians ont prévu de stopper le travail pendant 24 heures à partir de minuit ce mardi. Leur action risque de perturber l'activité des aéroports du pays. Il est conseillé aux voyageurs d'affaires de vérifier le statut de leur vol avant le départ.

Les organisations syndicales réclament une hausse du salaire minimum. Elles veulent qu'il soit augmenté à 30 000 nairas (72,53 euros) contre 18000 nairas (43,52 euros) actuellement.

Le ministre du Travail Chris Ngige rencontre les syndicats ce lundi pour tenter d'éviter la grève. Mais, trouver une entente de dernière minute semble complexe. Le président du Forum des gouverneurs a indiqué de son côté que le salaire minimum ne pouvait pas dépasser 22 500 nairas (54,4€) car plusieurs états du pays avaient déjà des difficultés à payer les salaires actuels.