Pays-Bas : Uber propose un bouton d’alerte anti-discrimination

Le géant du VTC Uber vient de lancer aux Pays-Bas un nouveau système d'alerte afin de lutter contre les discriminations, notamment homophobes.

Le bouton anti-discrimination d’Uber, disponible sur l’application, permet aux passagers, comme aux chauffeurs, de saisir la plate-forme d'appels qui promet de traiter les plaintes par e-mail, chat ou appel téléphonique, en fonction de sa gravité.

Début juillet à Amsterdam, une passagère Drag Queen qui avait commandé un véhicule a été refusée par le chauffeur qui n'a pas voulu la transporter. Il est d'ailleurs assez courant dans cette ville que les chauffeurs de taxis et de VTC refusent la clientèle LGBT.

Au début du mois, les compagnies de taxis d'Amsterdam ont signé une déclaration d'intention visant à créer un marché des taxis sans discrimination. Le bouton de discrimination d'Uber est une réponse à cette volonté. L'entreprise envisage d'introduire cette mesure dans le monde entier. Les sanctions en cas de discrimination vont de l'avertissement à l'interdiction de l'application Uber.