Philippines : après l’attentat sur l’île de Jolo, le quai d’Orsay rappelle les consignes de sécurité

Un attentat visant la cathédrale de l’île de Jolo, située au sud des Philippines, a eu lieu le 27 janvier 2019. Après cette attaque qui a fait au moins vingt morts et plus de cent  blessés, le Quai d'Orsay rappelle aux voyageurs d'affaires les consignes de sécurité dans cette région où des mouvements islamistes armés sont actifs.

L'attentat du 27 janvier, revendiqué par le groupe État islamique, est le quatrième en l’espace de six mois dans cette région des Philippines. Face à ce drame, le quai d'Orsay rappelle aux voyageurs d'affaires français que les déplacements sont formellement déconseillés sur les archipels de Sulu et Tawi-Tawi et l’île de Basilan, au sud et à l’ouest de Mindanao, ainsi que dans la moitié sud de l’île de Palawan.

Des mouvements islamistes armés sont présents dans cette région. En plus des attentats, ils se livrent à des enlèvements violents et extorsions de fonds visant des étrangers.

Il est aussi vivement déconseillé de naviguer dans cette zone.

L'île de Jolo, située dans l'archipel des Sulu, fait partie de la région autonome Bangsamoro dont la création a été approuvée lors d’un référendum mené le 21 janvier 2019. Ce vote rentrait dans le cadre des accords de paix signé en 2014 avec les rebelles musulmans.