Pierfrancesco Carino, Volotea : Volotea va lancer un service Express Boarding cette année

Volotea a pris son envol en 2012 et a depuis transporté plus de 20 millions de passagers à travers l'Europe. Elle est désormais la deuxième compagnie française en nombre de destinations et la 4e en nombre de sièges. Ce transporteur, principalement connu pour ses destinations soleil, a pourtant également développé une offre ciblant les voyageurs d'affaires provinciaux. Pierfrancesco Carino, directeur des Ventes de Volotea, nous détaille la stratégie corporate de l'entreprise.

2018 a été une très bonne année pour Volotea. La compagnie a transporté 2,9 millions de passagers en France et 6 millions au niveau global. Elle affiche ainsi une croissance à deux chiffres aussi bien sur l'ensemble de son réseau que sur l'Hexagone, son premier marché.

La compagnie qui a une image loisir forte, a aussi réalisé de belles performances sur le marché corporate. Pierfrancesco Carino, directeur des Ventes de Volotea, explique "Nos croissances Business sont très bonnes. Elles sont en cohérence avec les croissances annuelles générales de 36% en global et 32% en France".

DeplacementsPros.com : Que représente le marché corporate pour Volotea ? Qu'est-ce que la compagnie propose aux voyageurs d'affaires ?

Pierfrancesco Carino, directeur des Ventes de Volotea : La part de voyageurs d'affaires chez Volotea est globalement de 20%. Une partie est vendue en direct et l'autre avec la distribution. Si via notre site les clients ont accès à un produit à la carte, nous proposons aux entreprises une offre "tout inclus" sur les GDS.

Pensée pour les Corporate, elle se veut très simple. Il n'y a pas de distinction Business/Eco dans nos avions. Elle donne le droit à un bagage, le siège et le check-in. Elle est surtout utilisée sur nos réseaux domestiques qui proposent des lignes point à point entre les capitales régionales.

Par ailleurs, Volotea prévoit au cours de l'année 2019 d'ajouter au produit "tout compris" une nouveauté qui plaira aux Corporate. Nous allons leur proposer un service d'Express Boarding dans nos aéroports.

Nous sommes en train de le mettre en place. Cela paraît assez simple de prime à bord mais il nous demande un travail conséquent avec nos différents aéroports d'autant plus que nous aimerions lancer le produit dans toutes les plates-formes pour ne pas créer de discontinuité sur l'expérience client.

DéplacementsPros : Volotea a une image très loisir. Comment travaillez vous pour la faire oublier aux entreprises ?

Pierfrancesco Carino : En effet à son lancement, Volotea était très focalisée sur les destinations loisir et estivales. Mais nous avons une vraie volonté de répondre aussi aux besoins des voyageurs d'affaires. Nous avons ainsi augmenté nos capacités sur le programme hiver, notamment sur la partie domestique.

Nous avons renforcé des fréquences domestiques comme Nantes – Strasbourg par exemple. Et tout au long de l'année, nous créons des lignes qui répondent aussi à un profil Business comme Madrid depuis Nantes et Bordeaux.

Nous approchons toujours les entreprises avec nos partenaires les TMC et les réseaux de distribution. Nous sommes très proches de la distribution. C'est vraiment un travail d'équipe pour déterminer les clients qui pourraient être intéressés par Volotea.

Au niveau local, nous travaillons également avec les chambres de commerce et les aéroports. Ils nous permettent entre autres de cibler les destinations qui ne sont pas encore sur le réseau mais où il y a une demande du passager Affaires. C'est ici notre principal avantage. Nous proposons en effet aux entreprises de province des lignes exclusives où il n'y a pas une offre très développée.

En France, les vols Nantes – Montpellier, Bordeaux – Strasbourg, Toulouse – Nantes sont nos routes phare pour le trafic business. A l'international, les voyageurs d'affaires sont principalement sur les axes France – Italie ou France – Espagne.

Les autres atouts que je mets en avant face à un client corporate sont nos prix compétitifs avec un service de qualité. Nous ne sommes pas low-cost dans le sens commun du terme. Nous n'utilisons pas les terminaux low-cost et le pitch dans l'A319 est plus confortable que celui de nos concurrents.

Notre autre avantage est la régularité. Notre ponctualité à 15 min était en moyenne cette année de 76%, et cela même avec les difficultés liées au trafic aérien (saturation, grève) de cet été.

DéplacementsPros : Quels sont vos projets pour 2019 ?

Pierfrancesco Carino : Notre objectif est d'atteindre 7,5 millions de passagers en 2019. Pour cela, nous proposerons 41 nouvelles lignes à travers 13 pays. Avec l'ouverture de nouvelle base à Cagliari, Volotea parviendra à 13 hubs européens.

Sur la France, nous renforcerons les 18 aéroports que nous desservons dont les 5 bases : Nantes, Toulouse Bordeaux, Strasbourg et la dernière ouverte Marseille. Volotea ouvrira 23 nouvelles lignes domestiques ou destinations internationales comme par exemple en Cagliari ou Bari. Nous aurons ainsi des nouveautés sur chaque base et une offre d'un demi million de sièges supplémentaires.

Notre volonté cette année est vraiment de consolider nos bases françaises. Nous avons des projets de nouvelles bases dans l'Hexagone dans les années à venir, mais pas pour 2019. Nice pourrait en devenir une par exemple. Mais rien n'est décidé. L'ouverture d'une base est un long processus. Notre stratégie est d'arriver sur une plate-forme avec des lignes, d'y développer les opérations. Et, c'est seulement quand il y a une belle masse critique que nous ouvrons une base.

Toutefois une chose est sure, cela ne sera pas Paris. Nous n'envisageons pas d'y aller. Nous visons les capitales régionales. C'est vraiment notre valeur ajoutée pour les chef d'entreprises et le business local. Il y a, en effet, des infrastructures importantes en province mais peu d'offres fortes. Avant notre arrivée, les voyageurs d'affaires provinciaux devaient passer via des "via". Nous, nous souhaitons leur offrir la possibilité de voyager au départ de la province point à point. C'est notre valeur ajoutée aussi bien en France que dans nos autres marchés.

DéplacementsPros : Volotea pourrait-elle faire du long-courrier ?

Pierfrancesco Carino : Nous n'envisageons pas de faire du long-courrier. Ce n'est pas notre modèle. En revanche, nous venons d'ouvrir une ligne sur le Maroc : Nantes – Tanger. C'est notre première liaison sur le nord de l’Afrique.

Le long-courrier est vraiment un autre métier. Le bassin méditerranéen reste notre cœur de cible. Ce qui correspond - qui plus est - au rayon d'action de nos A319.

Entretien réalisé par Sophie Raffin