Privatisation : Vinci remporte Lyon Saint Exupéry et l’italien Atlantia obtient Nice

Les nouveaux actionnaires majoritaires des aéroports de Lyon Saint-Exupéry et Nice Côte d'Azur sont connus. L’État a annoncé le 28 juillet 2016 avoir attribué la piste lyonnaise au consortium mené par Vinci tandis que celle de Nice revient à l'italien Atlantia.

L’État va céder ses parts de l'aéroport de Nice à Azzura, consortium formé par l'italien Atlantia, EDF Invest et l'aéroport de Rome. Le nouvel actionnaire va débourser 1,22 milliard, soit 22 fois le résultat d'exploitation de la société. La concession court jusqu'en 2044.

Vinci Airport – qui était également candidat à la privatisation de la piste niçoise – n'a pas tout perdu. Son offre pour l'aéroport de Lyon a été retenue. Son consortium va ainsi verser 535 millions d'euros pour gérer l'installation jusqu'en 2047.

Bercy a indiqué que les deux candidats sélectionnés avaient proposé les meilleures offres financières mais également industrielles. Avec ces opérations, l’État va obtenir 1,75 milliard d'euros.