ACS France : reprise portée par l’affrètement et l’aviation d’affaires

125

Le courtier aérien spécialisé dans l’affrètement de vols privés pour les agences de voyages enregistre notamment une activité de l’aviation d’affaires nettement supérieure à celle de 2019.

Air Charter Service France, le bureau français du leader mondial du marché de l’affrètement aérien, retrouve le sourire. « Nos trois divisions ont vu les affaires reprendre après deux années difficiles marquées par la pandémie de COVID-19″, se félicite son PDG, Alexandre Busila, qui se réjouit d’une activité en hausse de 91% au premier semestre cette année, par rapport à la même période en 2021.

Du côté du transport des voyageurs, sa division Aviation d’affaires a pratiquement triplé son chiffre d’affaires de l’année dernière. En effet, suite à l’assouplissement des restrictions un peu partout dans le monde, de nombreux clients voyagent sur de plus longues distances et réservent de plus grands avions, constate le courtier aérien.

Alex Busila

ACS France, sur ce segment de l’aviation privée, peut ainsi afficher une augmentation de 94 % par rapport à 2020, bien au-delà des performances enregistrées avant la pandémie, avec une hausse de 38 % par rapport au premier semestre 2019. “Notre division Aviation commerciale, quant à elle, a enregistré une croissance spectaculaire de 71 % par rapport à l’année dernière, du fait de la reprise du tourisme d’affaires et des vols sportifs”, constate Alexandre Busila. Précisons que la troisième division concerne le cargo.

Air Charter Service, dont le siège social se trouve depuis sa création en 1990 dans le quartier de Kingston au sud-ouest de Londres, s’appuie aujourd’hui sur 29 bureaux répartis sur les six grands continents. Il organise près de 30 000 vols par an. Son chiffre d’afaires s’est élevé à plus de 1,8 milliard de dollars en 2021. Créée en 1990 par Chris Leach (président) et Justin Bowman (directeur général) , l’entreprise emploie aujourd’hui près de 600 collaborateurs à travers le monde.