ADP : chute du trafic au premier trimestre 2021 dans les aéroports parisiens

La reprise dans les aéroports parisiens ne semble pas être pour tout de suite. Le groupe ADP affiche une chute de 48% de son chiffre d’affaires pour ce premier trimestre 2021, plombé par la pandémie et les nouvelles restrictions de déplacements. 

Le chiffre d’affaires du groupe s’établit à 474 millions d’euros, soit une baisse de 48% pour ce premier trimestre 2021 par rapport à la même période en 2020. Le trafic, lui, a chuté de 60,2% avec 24,9 millions de passagers transportés. En cause et sans surprise, la pandémie mondiale, les restrictions à travers les différents pays et la mise en place d’un nouveau « confinement » en France. 

> A lire aussi : Le Groupe ADP serein malgré de lourdes pertes en 2020

Les plateformes parisiennes Paris Orly et CDG n’ont accueilli que 4,7 millions de passagers, soit 75% en moins que l’an dernier avant que les confinements se multiplient. Cela ne représente que 19,7% du niveau de trafic dans les 2 aéroports au T1 2019. 

> A lire aussi : Aéroports : le patron d’ADP favorable à la mise en place de certificats sanitaires

ADP prévoit que pour l’ensemble de l’année, le trafic de Paris Aéroports soit compris entre 35% et 45% du niveau de 2019. Le groupe estime qu’il pourra renouer avec le niveau atteint en 2019 seulement entre 2024 et 2027. Dans ce contexte, le groupe a conclu pour ses aéroports parisiens un accord prévoyant 1.150 départs volontaires dont 700 ne seront pas remplacés.