Aérien : les pilotes d’Air France fatiguent, 900 bagages recherchent leur propriétaire

195

Le syndicat minoritaire Alter a écrit une lettre ouverte tentant de mettre en garde le gouvernement face à la fatigue des pilotes d’Air France qui mettrait en péril la sécurité des vols. En parallèle, à Roissy, près de 1 000 bagages restent encore en souffrance après les grèves et pannes de juillet. 

Alter tire la sonnette d’alarme dans une lettre ouverte adressée au ministre délégué aux Transports, Clément Beaune. Le syndicat minoritaire met en garde contre une « fatigue chronique déraisonnable » chez les pilotes d’Air France qui mettrait en péril la sécurité des vols. « Outre l’impact sur la sécurité des vols, l’ambition de rendement » du directeur général d’Air France Benjamin Smith fait, « exploser les risques psychosociaux », estime Alter dans sa lettre.

Selon le syndicat, la compagnie souhaite maintenir coûte que coûte son « programme ambitieux de reprise malgré un sous-effectif ». Dans cette lettre, Alter déclare également que 10% des pilotes chez Air France se disent en étant de dépression, faisant face à des violences managériales et des temps de repos minimums. De façon plus générale, le syndicat pointe du doigt la politique de la compagnie. 

> A lire aussi : Selon SITA, le nombre de bagages mal acheminés ne fait qu’augmenter dans les aéroports

En parallèle, à Roissy, 900 bagages n’ont toujours pas retrouvé leur propriétaire depuis le mouvement de grève qui a touché les aéroports parisiens en juillet. L’impact de cette grève avait été amplifiée par des pannes techniques. Au total, 35 000 bagages étaient restés au sol et, à ce jour, 900 de ces bagages dont Air France a la responsabilité n’ont toujours pas été restitués. Un collectif composé de plusieurs dizaines de voyageurs envisage de porter plainte.