Aérien : Malgré la levée du préavis de grève, de grosses perturbations sont prévues ce 25 avril

1847

Après une conciliation nocturne permettant de parvenir à un accord, le SNCTA annonce la levée de son préavis de grève.

Alors que les voyageurs, les compagnies aériennes et les professionnels aéroportuaires s’attendaient à un jeudi noir pour le transport aérien en vue de la mobilisation des contrôleurs aériens prévue ce 25 avril 2024, nous assistons à un véritable coup de théâtre. Après une conciliation nocturne menée dans la nuit du 23 au 24 avril 2024, un accord a été trouvé, poussant le SNCTA a levé son préavis de grève contre toute attente.

> Lire aussi : Grève aérien 25 avril : « Le mouvement semble très fortement suivi par l’ensemble des syndicats » (FNAM)

“Compte tenu du délai extrêmement court lié à cette conciliation de dernière minute, chaque contrôleur peut annuler sa déclaration préalable, malgré l’échéance de « 18h l’avant-veille » dépassée”, précise le syndicat dans l’attente de partager davantage d’informations sur le sujet. Une décision partagée par l’autre syndicat des contrôleurs aérien, l’UNSA-UTCAC, comme le rapportent nos confrères de l’Echo Touristique. Le SNCTA s’est également engagé à ne pas appeler à la grève sur les journées des 9, 10 et 11 mai 2024.

« Les mesures de modernisation prévues par l’accord, qui doivent notamment accompagner les évolutions des pratiques professionnelles des contrôleurs aériens, seront financées à travers les redevances de navigation aérienne facturées aux compagnies aériennes. Le budget de l’État et le contribuable ne sont pas sollicités. La réforme permettra aux compagnies de gagner en qualité de service », déclare Patrice Vergriete, ministre délégué chargé des Transports, qui se réjouit de l’accord trouvé cette nuit avec le SNCTA, dans un communiqué. 

Plus d’un vol sur deux annulés à Paris et Marseille

En dépit de cet accord et de la levée du préavis de grève des syndicats de contrôleurs aériens, des perturbations sur le trafic aérien sont à prévoir ce jeudi 25 avril 2024. L’aboutissement tardif des négociations syndicale est mis en cause par la DGAC.

« Malgré la levée de ce préavis, l’aboutissement tardif des négociations avec le SNCTA et la nécessité de finaliser les discussions avec les autres organisations syndicales ne permettront pas d’éviter des perturbations le jeudi 25 avril 2024 », indique la DGAC dans un communiqué.

DGAC a demandé aux compagnies aériennes de réduire leur programme de vols pour la
journée du jeudi 25 avril 2024 de 75% sur l’aéroport de Paris-Orly, de 55% sur l’aéroport de Paris-Charles-De Gaulle, de 65% sur l’aéroport de Marseille et de 45% sur l’ensemble des autres aéroports métropolitains. Afin de limiter les perturbations, la DGAC appliquera les dispositions du service minimum dans les centres en route de la navigation aérienne (CRNA1) et dans les services de la navigation aérienne (SNA) des aéroports. 

[Déplacements Pros donnera plus de détails sur la réalité des perturbations dès que ces informations seront disponibles. Dernière mise à jour : 24/04/24 à 15h30]