IATA : le trafic de passagers en hausse de 13,8% en mars

341

L’Association du transport aérien international (IATA) a publié ses données sur les marchés mondiaux de passagers en mars 2024. La reprise du trafic se poursuit en mars 2024 porté notamment par une hausse de 18,9% de la demande internationale où les transporteurs d’Asie-Pacifique enregistrent une demande en croissance de 38,5%, la plus élevée sur l’ensemble des marchés régionaux.

La demande totale pour le transport aérien, mesurée en kilomètres-passagers payants (RPK), est en hausse de 13,8 % par rapport à mars 2023. La demande internationale a augmenté de 18,9 % par rapport à mars 2023, portée essentiellement par les marchés régionaux internationaux, où l’Asie-Pacifique mène la reprise du trafic. 

> A lire aussi : Greenwashing : 20 compagnies aériennes dans le viseur de l’UE

« La demande de billets d’avion est forte. Et tout indique que cela devrait se poursuivre durant de la saison de pointe d’été dans l’hémisphère Nord. Il est essentiel que nous ayons la capacité de répondre à cette demande et d’assurer aux passagers une expérience de voyage sans heurt. Cela signifie qu’il faut des progrès urgents pour régler les problèmes de la chaîne d’approvisionnement et pour que les aéroports et les responsables de la gestion du trafic aérien disposent de tout le personnel compétent et puissent opérer de façon efficiente. Bien que les compagnies aériennes soient prêtes à s’occuper de leurs clients lorsque surviennent des enjeux opérationnels, elles en ont assez d’assumer le fardeau des coûts en cas de retards et d’annulations résultant d’une mauvaise préparation dans d’autres parties de la chaîne de valeur », déclare Willie Walsh, directeur général de l’IATA, dans un communiqué. 

Demande en hausse de 38,5% en Asie-Pacifique 

En effet, les transporteurs d’Asie-Pacifique demeurent en tête, avec une augmentation de la demande de 38,5 % en glissement annuel. La capacité a augmenté de 37,4 % et le coefficient d’occupation s’est élevé à 85,6 % (+0,7 pp par rapport à mars 2023). En Europe, les compagnies ont enregistré une augmentation de la demande de 11,6 % en glissement annuel et une hausse de la capacité de 11,4 % en glissement annuel.

Les transporteurs du Moyen-Orient affichent une augmentation de la demande de 10,8 % en glissement annuel. La capacité a augmenté de 13,9 % en glissement annuel, et le coefficient d’occupation des sièges a perdu 2,1 pp par rapport à mars 2023, pour s’établir à 77,5 %.

Les transporteurs d’Amérique du Nord ont vu la demande augmenter de 14,5 % en glissement annuel mais voient le coefficient d’occupation descendre à 84,7 % soit -0,2 pp par rapport à mars 2023.

Les transporteurs d’Amérique latine ont enregistré une hausse de la demande de 19,7 % en glissement annuel. La capacité a augmenté de 18,3 % par rapport à mars 2023. Le coefficient d’occupation des sièges a atteint 84,3 % (+0,9 pp par rapport à mars 2023).

Les transporteurs d’Afrique ont vu la demande augmenter de 8,1 % en glissement annuel. La capacité était en hausse de 11,0 %. Le coefficient d’occupation est descendu à 70,3 % (-1,9 pp par rapport à mars 2023). 

La demande intérieure a augmenté de 6,6 % par rapport à mars 2023, se réduisant à des taux de croissance typiquement pré-pandémiques. La Chine (+17,6 % par rapport à mars 2023) demeure le marché dominant. Les autres marchés affichent une croissance stable, à l’exception de l’Australie. La baisse de croissance observée là-bas pourrait refléter le ralentissement économique du pays au premier trimestre.