Le bilan de santé de TAP Air Portugal

La récente secousse du marché de l’aérien a fait courir les plus folles rumeurs sur les compagnies aériennes. TAP Air Portugal a eu plusieurs exercices conclus par des pertes qui ont affecté l’image de la compagnie. Cette dernière a toutefois réagi et a lancé un vaste programme qui permet de la positionner comme un acteur majeur du transport aérien.

- Publicité -

Le marché Brésil / Europe est un marché cyclique sur lequel le transporteur portugais TAP Air Portugal est leader et donc fortement engagé. La compagnie le sait et a agi en fonction bien avant que les difficultés ne pointent. Elle a toutefois accusé une nouvelle perte de 119,7 M€ au premier semestre dû en grande partie au déclin du marché brésilien et aux révisions salariales négociées en 2018.

Une diversification des routes

TAP Air Portugal n’a pas tardé à repositionner ses appareils sur de nouvelles routes comme le Proche-Orient avec Tel-Aviv. Elle a également renforcé sa desserte du continent nord-américain en ajoutant les villes de Washington, Chicago et San Francisco à son réseau. De fait, c’est bientôt 130 appareils qui assureront l’animation du réseau qui affiche d’ores et déjà une progression sur neuf mois de 7,2%. La réduction de la perte va de pair avec cette embellie et laisse entrevoir de prochains jours nettement plus positifs pour le transporteur.

Une flotte à la pointe de la modernité

New York et Miami seront desservis par TAP Air Portugal en 2020 avec une flotte composée d’Airbus A330-900, une machine que TAP Air Portugal connait bien puisqu’elle fût la première à opérer ce gros porteur de la famille « neo ». Le Brésil ne sera pas délaissé, mais les villes de Natal et de Belém seront opérées sur des monocouloirs de la famille des Airbus A321LR.  Outre leur performance et leur confort, ces appareils sont beaucoup plus respectueux de l’environnement, un sujet majeur pour les décideurs portugais.

Nouveaux avions, nouveaux services, nouveau confort

La configuration des A330-900 offre 34 sièges (flat bed) en business (1/2/1), 96 en economy Xtra (2/4/2) et 168 en economy (2/4/2 pitch ayant 3 pouces de moins que l’Economy Xtra).  

La configuration des A321LR offre 16 sièges (flat bed) en business, 42 en economy Xtra (3/3) et 113 en economy (3/3 pitch ayant 2 à 3 pouces de moins que l’Economy Xtra). 

À bord de ces avions, on retrouve une cabine entièrement nouvelle avec des sièges Recaro qui apportent un excellent confort sans pour autant affecter la densification rendue nécessaire. Comme le souligne nos collègues de Flight Report, la compagnie n’a pas joué sur l’ensemble des options proposées par le principe « Airspace » : la présence de coffres au centre en Business (nécessaire du fait de la densification de la cabine) et des galleys complets en porte 2 ne donnent pas le rendering marketing mis en avant par d’Airbus, et l’impression à bord est au final très proche d’un A330 standard récent. L’avion offre toutefois une cabine silencieuse et confortable très appréciée des passagers.

À noter que TAP Air Portugal décline également cette nouvelle classe affaires sur l’ensemble de sa flotte permettant ainsi au transporteur de rivaliser avec la concurrence. TAP Air Portugal reste donc une excellente alternative pour rejoindre les Amériques que les décideurs pourront ajouter à leur liste de transporteurs de référence sans aucune hésitation.