Pour se crasher, prendre l’avion tous les jours pendant dix mille ans

Pour se crasher, prendre l'avion quotidiennement pendant dix mille ans

L'Association du transport aérien international (IATA) a publié les données de performance de sécurité 2021 pour l'industrie du transport aérien commercial, montrant une forte amélioration dans plusieurs domaines par rapport à la fois à 2020 et aux cinq années 2017-2021.Dans l

Dans son rapport annuel sur la sécurité aérienne , l'IATA met en avant plusieurs améliorations en 2021 en comparaison avec les années précédentes. Bien sûr, celles qui sont les plus significatives sont les valeurs relatives (taux d'accident par vol, par exemple), plutôt qu'absolues (nombre d'accidents, par exemple), vu la baisse drastiques des liaisons effectuées par rapport à 2019.

Les améliorations les plus notables :

  • Des réductions du nombre total d'accidents, du taux de tous les accidents et du nombre de décès.
  • Les membres de l'IATA et les compagnies aériennes inscrites au registre d'audit de sécurité opérationnelle de l'IATA (IOSA) (qui comprend tous les membres de l'IATA) n'ont connu aucun accident mortel l'année dernière.
  • Aucun accident lié à une sortie de piste ou de voie de circulation, pour la première fois depuis au moins 15 ans.
  2021 2020 Moyenne
2017-2021
Taux d'accidents (accidents pour un million de vols) 1.01 (1 accident tous les 0.99 million vols) 1.58 (1 accident tous les 0.63 million vols)
1.23 (1 accident 1 accident tous les 0.81 million vols)
Taux d'accidents les compagnies membres IATA 0.44 (1 accident tous les 2.27 million vols) 0.77 (1 accident tous les 1.30 million vols)
0.72 (1 accident tous les 1.39 million vols)
Total accidents 26 35 44.2
Accidents mortels 7 5 7.4
Nb de morts 121 132 207
Risque mortel 0.23 0.13 0.14
Risque mortel pour les compagnies membres IATA 0.00 0.06 0.04

 

L'augmentation globale du risque de décès en 2021, qui passe à 0,23, est due à l'augmentation des accidents mortels de turbopropulseurs. Un accident mortel impliquant un avion à réaction a eu lieu l'année dernière et le risque de décès par avion à réaction en 2021 est de 0,04 par million de secteurs, ce qui représente une amélioration par rapport à la moyenne sur cinq ans de 0,06.

Le risque global de décès de 0,23 signifie qu'en moyenne, une personne devrait prendre un vol tous les jours pendant 10 078 ans pour être impliquée dans un accident faisant au moins un mort. 

Qu'est-ce que IOSA ?

L'IOSA est la norme mondiale de l'industrie pour les audits de sécurité opérationnelle des compagnies aériennes et une exigence pour l'adhésion à l'IATA. Elle est utilisée par de nombreuses autorités dans leurs programmes réglementaires de sécurité. 

Actuellement. 403 compagnies aériennes sont inscrites au registre de l'IOSA, dont 115 non membres de l'IATA. 
Le taux d'accidents tous accidents confondus des compagnies aériennes inscrites au registre de l'IOSA en 2021 était plus de six fois meilleur que celui des compagnies aériennes non membres de l'IOSA (0,45 contre 2,86). 
La moyenne 2017-2021 des compagnies aériennes IOSA par rapport aux compagnies aériennes non-IOSA était presque trois fois meilleure. (0,81 contre 2,37). Toutes les compagnies aériennes membres de l'IATA sont tenues de maintenir leur enregistrement IOSA. 
"La contribution de l'IOSA à l'amélioration de la sécurité a été démontrée par les excellents résultats des compagnies aériennes inscrites au registre, quelle que soit la région où elles opèrent. Nous continuerons à faire évoluer l'IOSA pour soutenir des performances de sécurité encore meilleures dans le secteur", a déclaré Willie Walsh, DG de l'IATA.