Ryanair rétablira 90 % de ses lignes en juillet

Ryanair a annoncé aujourd’hui ce mardi 12 son intention de rétablir 40 % de son programme de vol normal à partir du mercredi 1er juillet 2020, sous réserve de la levée des restrictions gouvernementales sur les vols intra-UE et de la mise en place de mesures de santé publique efficaces dans les aéroports. Ryanair assurera un programme quotidien de près de 1 000 vols. La restriction vient davantage du nombre de vols que du nombre de destinations puisque le réseau de lignes est restauré à 90 %. 

- Publicité -

En effet, à partir de de juillet, la compagnie reprendra ses vols au départ de la plupart de ses 80 bases en Europe et il y aura donc moins de fréquences quotidiennes/hebdomadaires sur les lignes principales. La stratégie de reprise de Ryanair consiste à rétablir certains services sur le plus grand nombre de routes, plutôt que d’exploiter des services à haute fréquence sur un petit nombre.

La low cost irlandaise encourage ses passagers à observer des mesures sanitaires efficaces pour limiter le virus Covid-19 : réduire le nombre de bagages enregistrés, privilégier l’enregistrement en ligne, télécharger la carte d’embarquement sur son smartphone. Obligation sera faite porter un masque dans l’aéroport et à bord de ses appareils et se soumettre à des contrôles de température.

Le personnel de cabine de Ryanair portera lui aussi des masques faciales et un service limité de collations et de boissons préemballées sera proposé à bord, mais pas de vente avec argent liquide. Il sera également interdit de faire la queue pour aller aux toilettes à bord, bien que l’accès aux toilettes soit disponible pour les passagers individuels sur demande. 

À titre de mesure temporaire supplémentaire de santé publique, pendant que les États membres de l’UE sortent de leur période de confinement du Covid-19, Ryanair demandera à tous les passagers qui prendront l’avion en juillet et août de fournir des informations détaillées (au point d’enregistrement) sur la durée de leur visite prévue, ainsi que leur adresse lorsqu’ils se rendront dans un autre pays de l’UE. Ces informations seront communiquées aux gouvernements de l’UE afin de les aider à contrôler toute réglementation d’isolement qu’ils exigent des visiteurs sur les vols intracommunautaires.