Une machine qui désinfecte de la tête au pied à l’aéroport de Hong-Kong

861
Une machine qui désinfecte de la tête au pied à l'aéroport de Hong-Kong
Ph. Finn Partners

Afin de prévenir la propagation du coronavirus, l'aéroport international de Hong Kong teste une nouvelle machine qui désinfecterait efficacement les passagers.

La machine CLeanTech agit comme un désinfectant complet du passager, tuant les bactéries sur son corps et ses vêtements. Le nettoyage utilise un revêtement antimicrobien sur la surface intérieure de la machine ainsi qu'un spray désinfectant pour une "désinfection instantanée" - en réalité d'une quarantaine de secondes, selon un communiqué de presse partagé par l'aéroport.

La machine est maintenue à "une pression négative pour éviter la contamination croisée entre l'environnement extérieur et intérieur". Toute personne qui entre à l'intérieur en premier passe par un contrôle de température.

Elle est actuellement utilisée en test, par le personnel de l'aéroport qui s'occupe spécifiquement des questions de santé publique pour les passagers qui y arrivent. Ce dispositif s'ajoute à d'autres mesures sanitaires prises par l'Autorité aéroportuaire de Hong-Kong (AAH), souvent à haut niveau de technologie.

Ainsi, des robots de nettoyage équipés de lumière ultraviolette et de stérilisateurs d'air sont d'ores et déjà déployés dans les zones publiques de l'aéroport. Selon l'AAH, ils peuvent stériliser jusqu'à 99,99 % des bactéries présentes dans l'air et sur les surfaces de la zone dont ils ont la charge en 10 minutes. En outre, un revêtement antimicrobien invisible installé dans toutes les zones "passagers", y compris celles à forte fréquentation comme les bornes d'enregistrement et les chariots à bagages, est à l'étude.