Aigle Azur : Air France, ASL Airlines et Vueling proposent des tarifs spéciaux

avion aigle azur

Certaines compagnies se mobilisent pour aider les passagers bloqués à rentrer chez eux. Les Entreprises du Voyage estiment à 40 000 le nombre de billets Aigle Azur payés par les agences pour les semaines et mois à venir.

Jean-Baptiste Djebbari, le nouveau secrétaire d’État français aux Transports, a tenu lui aussi à témoigner de son inquiétude quant au sort de milliers de personnes bloqués aujourd'hui surtout en Algérie et au Mali. «Nous discutons avec des compagnies aériennes françaises, avec le groupe Air France, pour mettre en place les solutions les plus appropriées et pour qu’aucun passager qui se trouve aujourd’hui hors du territoire français ne se retrouve sans solution», a-t-il indiqué dans un communiqué. Dans un courriel transmis à l’AFP, Air France a affirmé mettre en place «rapidement» des tarifs spéciaux pour les clients dont le vol Aigle Azur est annulé.

ASL Airlines, très présente sur l'axe France-Algérie, propose aussi des réductions sur ses vols aux passagers d'Aigle Azur en difficulté, soit une offre promotionnelle de 20 % sur le prix HT des billets entre Paris et Alger. Cette promotion est disponible à la réservation jusqu'au 15 septembre inclus et s'applique sur les vols Paris-CDG / Alger et Alger / Paris-CDG du 6 septembre au 18 octobre inclus. Elle est accessible sur le site de la compagnie (avec le code promotionnel ALGER20) et via les centres d'appel en France et en Algérie en précisant le code promotionnel ALGER20.

Même politique pour la low-cost Vueling (groupe IAG) qui a d’ores et déjà annoncé un tarif de 80 euros pour la liaison Alger-Marseille et de 100 euros pour Paris-Porto, «sous réserve de disponibilité» et ce jusqu’au 15 octobre.

Les passagers ayant acheté seuls leur billet «ont tout perdu», a pour sa part résumé à l’AFP Jean-Pierre Mas, président des Entreprises du Voyage, dont nous avons également publié in extenso sa déclaration ce vendredi matin. «C’est le plus grand sinistre aérien vécu en France (…). On estime à 40 000 le nombre de billets Aigle Azur payés par les agences pour les semaines et mois à venir. Il y avait notamment des billets pour les vacances de Noël». Les EDV annoncent préparer «une assignation en référé afin d’obtenir la mise sous séquestre de fonds» en vue de compenser les pertes des agences de voyages victimes de l’arrêt de l’activité d’Aigle Azur.

Plusieurs options sont aujourd'hui sur la table, a rappelé le secrétaire d’État français aux Transports : «une reprise de l’ensemble de l’activité avec projet de restructuration» ou une «reprise un peu plus lointaine en scindant les activités long et moyen-courrier» toujours dans le but de préserver un maximum d’activité et d’emplois.

Aigle Azur qui emploie quelque 1200 personnes a de son côté assuré à ses salariés que la recherche de repreneurs se poursuivait «activement». Elle possède plusieurs atouts à même de séduire un repreneur éventuel, ses slots à Paris-Orly, la compétence de ses personnels ou encore ses droits de trafic vers l’Algérie qui en font un acteur incontournable vers cette destination. Avec ses 11 avions, Aigle Azur a transporté 1,88 million de passagers en 2018.