Air France-KLM et IAG (BA, Iberia…) affichent des résultats dans le rouge vif !

Le groupe franco-néerlandais et son concurrent anglo-espagnol enregistrent des pertes assez proches sur les neuf premiers mois de l’année, 6 milliards d’euros pour le premier et 5,6 milliards pour le second !

La reprise de l’épidémie en Europe est un nouveau coup dur pour les compagnies aériennes, déjà très impactées par une demande atone, un manque de visibilité sur l’évolution de la pandémie et des restrictions de voyage non-coordonnées des gouvernements. En attendant la généralisation des tests antigéniques dans les aéroports à même de rassurer leurs passagers, les transporteurs ne peuvent que regretter le retournement de tendance des dernières semaines, après avoir observé une timide reprise de la demande jusqu’à mi-août. Un contexte négatif qui se retrouve dans les résultats du troisième trimestre de leurs exercices en cours.

En témoignent les comptes des neufs premiers mois de 2020 arrêtés par le Conseil d’administration d’Air France ce 29octobre. Le chiffre d’affaires du groupe franco-néerlandais a baissé de -58,8% (-68,3% sur le troisième trimestre) par rapport à l’année dernière, le résultat net part du Groupe de – 6 milliards d’euros (-1,68 milliards au troisième trimestre). La dette nette s’est élevé à 9,3 milliards d’euros, en hausse de 3,1 milliards par rapport à fin 2019. Ses prévisions d’investissement ont été réduit de 1,5 milliard d’euros pour 2020, par rapport à l’objectif initial de 3,6 milliards. Au 30 septembre 2020, le groupe dispose de 12,4 milliards d’euros de liquidités ou de lignes de crédit.

Son directeur général, Benjamin Smith, a annoncé qu’Air France-KLM s’attendait à un quatrième trimestre 2020 difficile, « avec des réservations à venir, en forte baisse par rapport à l’année dernière (…). La période de confinement en vigueur depuis ce jour en France est une nouvelle difficulté qui va peser sur les activités du Groupe« .

Les résultats du Groupe IAG (British Airways, Iberia, Vueling, Aer Lingus, Level, Air Europa) s’inscrivent eux aussi dans le rouge vif. Sur les neuf premiers mois de l’année, le groupe aérien enregistre des pertes de 5,6 milliards d’euros. Sur le troisième trimestre, IAG affiche une perte nette de 1,76 milliard d’euros pour un chiffre d’affaires en retrait de 82,9%.

Le groupe Lufthansa publiera pour sa part ses résultats des neuf premiers mois de l’année le 5 novembre prochain. Son résultat net s’est inscrit à -3,6 milliards d’euros au premier semestre 2020, à comparer avec les -4,4 pour Air France-KLM et -3,8 pour IAG.