Air France-KLM : des vœux très verts !

Air France-KLM a convié la presse pour lui présenter ses voeux, ce mardi soir à Paris. L’occasion, pour le groupe franco-néerlandais, de dresser un bilan de l’année écoulée, et de fixer ses objectifs et perspectives pour les douze mois à venir.

- Publicité -

La cérémonie des vœux s’est tenue cette année dans le très branché restaurant Georges, au dernier étage du Centre-Pompidou à Paris. L’équipe dirigeante d’Air France-KLM s’est relayée au micro, devant un parterre de journalistes. Benjamin Smith, son directeur général, a rappelé à cette occasion les ambitions du groupe en matière de développement durable, et souligné qu’il abordait la nouvelle année avec confiance malgré les risques qui pèsent sur le secteur tels le contexte géopolitique et les variations du cours du pétrole.

Anne Rigail lui a emboîté le pas sur les engagements en termes de réduction et compensation des émissions carbone, rappelant la publication la veille du «manifeste» «Peut-on encore voyager en avion»

La directrice générale d’Air France a rappelé que le transporteur avait renforcé l’expérience client l’an dernier, ainsi que «la marque Air France face à une concurrence extrêmement déterminé». «Je me réjouis de la performance opérationnelle qui a beaucoup progressé en 2019. Nous occupons désormais la septième place mondiale parmi les grandes compagnies en termes de ponctualité», a-t-elle poursuivie, indiquant ensuite que «notre challenge essentiel en 2020 sera la poursuite de l’amélioration de notre performance économique». Anne Rigail s’est par ailleurs félicitée du lien de confiance établi entre l’entreprise et ses salariés, nécessaire pour poursuivre la transformation de la compagnie.

Pieter Elberts, le président du directoire de KLM, s’est pour sa part montré très satisfait de la conclusion positive des discussions avec les PNC de la compagnie néerlandaise cette semaine.