Aux Etats-Unis des vols annulés à cause de la 5G

Certaines compagnies aériennes ont décidé de suspendre leurs vols vers les Etats-Unis jusqu’à nouvel ordre à cause de la 5G. Le réseau serait à l’origine d’interférences pouvant perturber les instruments de bord dans les avions et les aéroports.

Mais que se passe-t-il aux Etats-Unis entre les opérateurs télécoms et les compagnies aériennes ? Depuis plusieurs mois déjà, certains dirigeants des compagnies aériennes mettaient en garde les autorités américaines d’un potentiel « chaos » qui pourrait accompagné le déploiement de la 5G à proximité des aéroports. » En effet, les bandes de fréquences pourraient perturber les instruments de bord en créant des interférences. Le risque est donc de voir certains appareils délivrer des données inexactes ou moins précises. 

De leur côté les télécoms américains déclarent que les compagnies aériennes et les aéroports ont eu des années pour se préparer au déploiement de la 5G dans le pays. Les acteurs du secteur, eux, appellent à une intervention immédiate pour déployer le nouveau réseau à distance des tarmacs et des tours des aéroports. Ils souhaitent ainsi une pause, « jusqu’à ce que la FAA puisse déterminer comment ce déploiement peut être accompli en toute sécurité sans perturbation catastrophique ».

Se sont notamment élevés, American Airlines, Delta ou bien encore Southwest, craignant que « le commerce de la nation s’arrête net ». Ce mercredi 19 janvier, date à laquelle le réseau 5G doit commencer à être déployer, plusieurs compagnies, dont Emirates, Japan Airlines, Cathay et Korean Air, ont fait savoir qu’elles suspendaient leurs vols vers les Etats-Unis et qu’elles n’utiliseraient pas les appareils Boeing pour leurs vols. Emirates a indiqué que les aéroports de Miami, Boston ou encore Chicago, entre autres, seraient concernés par la suspension des vols. Selon Reuters, la compagnie émiratie a pointé du doigt des problèmes opérationnels liés au déploiement prévu des services du réseau mobile 5G aux Etats-Unis et a dit travailler « en étroite collaboration avec les avionneurs et les autorités compétentes pour atténuer les problèmes opérationnels », espérant reprendre les vols vers les Etats-Unis le plus rapidement possible.