Aviation d’affaires : Moove se lance dans la propriété partagée

350

La start-up française a démarré il y a quelques semaines son activité avec une marketplace proposant des solutions d’affrètement, articulées surtout autour de petits turbopropulseurs, pour des questions d’impact environnemental.

Moove (flymoove.com) a pour ambition de devenir « la marketplace de référence de l’aviation à la demande responsable ». Cadres et dirigeants d’entreprises peuvent en effet, depuis quelques semaines, réserver des vols à la demande via une application permettant notamment de «comparer en temps réel l’aviation d’affaires avec les moyens de transport traditionnels (l’aviation commerciale, le train et la route, ndr)», précise Arthur Ingles, son fondateur et PDG. L’agence travaille désormais avec une quinzaine de petites compagnies aériennes partenaires et offre des solutions de déplacement de une à huit personnes, sur Turboprop surtout, lequel consomme près de deux fois moins de kérosène qu’un jet. On trouve ainsi, dans son offre, l’ensemble des aéronefs monoturbines des constructeurs Piper, Daher et Pilatus.

Outre l’affrètement à la demande, Moove propose la gestion d’avions et désormais la propriété partagée, une offre qui intéresse plutôt les entreprises ayant des besoins d’affrètements relativement importants et dont la situation en province complique un peu certains déplacements : l’aviation d’affaires permet en effet d’accéder à des aéroports de petite taille (plus de 2500 en Europe contre 300 avec l’aviation commerciale). Ainsi, l’achat d’une part d’avion de 4 à 8 passagers, à hauteur de ses besoins, commence à 1/16e de la valeur de l’avion (soit 280.000€ pour un TBM 960 qui coûte environ 5 millions de dollars), soit un budget annuel de 43.000 € tout compris pour 20 heures de vol par an (1/8ème pour 40h, ¼ pour 80 heures, la moitié pour 160h).

Le TBM 960 est le dernier né de l’avionneur français Daher, doté d’un espace club à l’arrière accueillant jusqu’à 5 passagers, volant à une vitesse de croisière de 550 km/h avec un rayon d’action de 2400 km. A noter que Moove envisage de baser un premier TBM 960 en propriété partagée l’an prochain à Toussus-le-noble (15 km au sud-ouest de Paris), là où sont installés ses bureaux.