Boeing envisage une nouvelle version de son 767 pour compenser les pertes liées au 737 Max

Le constructeur aéronautique américain envisagerait de développer un 767-X pour le service commercial, dans le cadre d’une alternative moins coûteuse et moins risquée pour le segment du marché moyen que le 797 hypothétique. Cette nouvelle version du 767 (entré en service en 1982) pourrait également, à terme, compenser les pertes du défaillant 737 Max.

- Publicité -

Cette version modernisée d’un appareil déjà vendu à près de 1200 exemplaires permettrait à Boeing de contrer la présence d’Airbus sur le marché intermédiaire, avec ses modèles A321XLR et A330neo. Si le 767-X remplace l’hypothétique 797 dans le plan de développement des produits de Boeing, cela pourrait permettre à Boeing d’affecter des ressources financières et techniques au développement d’un  » petit avion du futur « , qui pourrait remplacer, par exemple, le 737 MAX dont l’avenir semble plus qu’incertain.

Boeing qui veut donc faire du neuf avec du vieux se lance dans une stratégie visant principalement à limiter les dégâts de la crise provoquée par le 737 Max. Le dossier semble bien avancé. Ce projet, actuellement intitulé 767-XF, est basé sur la plate-forme 767-400ER et serait propulsé par des moteurs GEnx de GE Aviation.