Covid-19 : nouveau ballon d’oxygène financier pour Air Austral

Air Austral obtient un nouveau prêt de l’État, de 20 millions d’euros. De quoi soulager la compagnie réunionnaise, laquelle subit la dégradation de la situation sanitaire dans l’île de l’Océan Indien.

Paris vient de nouveau à la rescousse d’Air Austral, durement touchée par la crise sanitaire. « L’État versera vingt millions d’euros, au titre du programme du fonds de développement économique et social (FDES), par l’entremise de Natixis, sous la forme d’un prêt au profit de la société Air Austral SA« , est-il ainsi indiqué dans un arrêté publié ce dimanche au Journal Officiel. La compagnie réunionnaise avait déjà obtenu un prêt garanti par l’État (PGE) de 30 millions d’euros en avril dernier, s’ajoutant aux 120 millions d’euros de financement reçus en 2020 dont 86 millions dans le cadre d’un PGE et de la part de la SEMATRA.

Concernant son actionnaire de référence, la SEMATRA,  société d’économie mixte détentrice de la majorité de son capital et elle-même contrôlée par la Région et le département, elle avait obtenu de sa part un prêt d’actionnaire d’un montant de 30 millions d’euros, apporté en compte courant d’associés. Le PGE portait, lui, sur un montant de 56 millions d’euros octroyé par trois banques.

Compte tenu du contexte sanitaire, et de l’importance de la compagnie aérienne pour l’île, la région est également directement sollicitée pour soutenir Air Austral, de même que la Caisse des dépôts et consignations (CDC).

Le contexte difficile explique aussi le lancement ces jours-ci d’un projet de coopération commerciale entre Air Austral et Corsair sur l’axe Métropole-Océan Indien. Les deux compagnies estiment qu’il n’est nullement question de fusion. Mais des craintes se manifestent à La Réunion.