De Norwegian à Norse Atlantic, tour de passe-passe à la norvégienne

Les pilotes du SNPL se déclarent «abasourdis» par l’annonce de la création de la nouvelle compagnie low-cost long-courrier, quelques semaines à peine après la liquidation de Norwegian France et le licenciement de son personnel.

« Comment accepter qu’une compagnie nouvelle apparaisse, d’un coup de baguette magique, sur les cendres encore chaudes de Norwegian France, reprenant ses acquis et potentiels, alors que les salariés français et l’État français se retrouvent seuls face à la liquidation de Norwegian France ». Le Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL) s’est fendu d’un communiqué titré « Norwegian…Norse Atlantic Airways… 3 petits tours, et puis reviennent ?« , dans lequel il rappelle que l’État français a ouvert le bénéfice de l’activité partielle à Norwegian France, et devra pallier les manquements en matière de liquidation et de licenciement des salariés français via l’AGS. La liquidation de Norwegian France – gérée depuis l’Irlande car la branche française était rattachée à la filiale irlandaise – a été en effet annoncée en janvier dernier et s’est traduit par le licenciement de ses 286 salariés.

Difficile de donner tort au SNPL, même si l’on a parfois de bonnes raisons de dénoncer la défense quelque peu corporatiste des intérêts des pilotes par le syndicat. L’un des principaux investisseurs de Norse Atlantic Airways (15% du capital) n’est autre, en effet, que Bjorn Kjos, le cofondateur et ex-CEO de Norwegian Air Shuttle. Et les fondateurs de la nouvelle compagnie, basée à Oslo, ont déjà indiqué qu’ils reprendront le modèle économique de l’ancienne Norwegian Long Haul, avec des vols long-courrier à bas coûts lancés dès décembre prochain, dont des vols transatlantiques au départ de Paris-CDG, Londres-Gatwick et Oslo. Des vols opérés par des Boeing 787 Dreamliner d’occasion récupérés à bon compte auprès de Norwegian…

Pour le SNPL, il n’y a aucune raison, pour les salariés français, de se réjouir trop vite pour les emplois futurs. Bjorn Tore Larsen, l’autre co-fondateur, PDG de Norse Atlantic et investisseur majoritaire de la nouvelle compagnie (53% du capital), est également le co-fondateur de la société OSM Aviation, entreprise spécialisée dans la mise à disposition de personnel navigant, ayant travaillé pour Norwegian avant que celle-ci ne décide de recruter elle-même ses salariés. OSM aurait déjà commencé à enregistrer des candidatures de PNT et PNC pour le futur transporteur….