Delta Air Lines ne veut plus d’élément perturbateur à bord de ses avions

394

La compagnie aérienne réfléchit à la création d’une liste noire pour les passagers reconnus coupables de perturbations à bord. L’objectif : leur interdire de monter à bord. 

Alors que les incidents se multiplient dans les appareils, Delta ne veut plus transporter de passagers connus pour des perturbations à bord. Le groupe réclame une « liste noire » nationale mise à disposition de toutes les compagnies aériennes visant à interdire l’accès aux avions à ce type de personne. Pour Ed Bastian, directeur général de la compagnie, cette initiative représenterait un « symbole fort des conséquences du non-respect des instructions des membres d’équipage ». 

En 2021, le régulateur américain de l’aviation (FAA) a reçu près de 6 000 rapports de passagers indisciplinés. Le non port du masque représentait près de 5 000 d’entre eux. 1099 enquêtes ont été ouvertes, soit 6 fois plus qu’en 2020. Chez Air France, 60% des incidents passagers seraient également dus au non respect du port du masque. Une situation que déplore aujourd’hui les compagnies aériennes et dont les conséquences sont souvent des retards, voire des annulations de vol.