Delta annonce ses pires pertes trimestrielles depuis 2008

Delta Air Lines a enregistré une perte de près de 6 milliards de dollars au cours des trois derniers mois, son pire résultat depuis 2008, et a averti que les réservations sont en baisse alors que les cas de Covid-19 augmentent.

- Publicité -

Delta (DAL) avait prévu d’ajouter 1 000 vols par jour à son programme d’août, car elle et d’autres compagnies aériennes ont signalé une modeste reprise des réservations pour juin et juillet. Bien que Delta ait initialement ajouté 1 000 vols par jour à son programme d’août, son Pdg Ed Bastian a confirmé qu’elle n’en ajouterait plus que 500, en raison de la hausse des cas de coronavirus dans les États du sud et de la mise en place de règles de quarantaine plus strictes dans de nombreux pays. « Dans ce contexte incertain nous adoptons l’approche la plus conservatrice de l’industrie en matière de capacité », a également indiqué le Pdg de la compagnie américaine. »

Avec ses mauvais résultats trimestriels, le transporteur estime que « compte tenu des effets combinés de la pandémie et de l’impact financier associé sur l’économie mondiale, nous continuons à penser qu’il faudra plus de deux ans avant de voir une reprise durable.« 

Le patron de la compagnie a également expliqué qu’il s’attendait à ce que les voyages d’été représentent 20 à 25 % des niveaux normaux. Quant aux voyages d’affaires, Ed Bastian estime  » qu’ils pourraient ne jamais revenir aux niveaux précédents, maintenant que les entreprises sont de plus en plus efficaces dans l’organisation de réunions en ligne.« 

La compagnie va donc devoir réduire sa voilure, « Une Delta plus petite pour les prochaines années« , précise le Pdg qui dit ignorer si la compagnie va devoir procéder à des licenciements. A l’heure actuelle, 17 000 employés de Delta (20% de ses effectifs) ont quitté la compagnie sur la base de départs volontaires et de retraites anticipées. 

Pas de licenciements secs donc pour le moment car les  compagnies aériennes américaines ne sont pas autorisées à procéder à des suppressions de postes avant le 1er octobre, selon les termes du plan de sauvetage fédéral qu’elles ont reçu.

La plupart des autres compagnies aériennes américaines doivent publier leurs résultats la semaine prochaine dans ce qui devrait être un trimestre historiquement mauvais pour le secteur.