Delta : parcours « mains libres » avec la reconnaissance faciale à Atlanta

La compagnie américaine, dans son terminal domestique à Atlanta, lance à partir du mois prochain un nouveau service articulé autour de la reconnaissance faciale, pour les passagers inscrits au programme TSA PreCheck. D’autres compagnies sont également en pointe dans ces techniques de biométrie, dont Lufthansa.

Le recours aux technologies de biométrie progresse dans les aéroports. Le dernier exemple en date concerne Atlanta Hartsfield-Jackson, le hub de Delta Air Lines. Les passagers de la major américaine, disposant de l’application Fly Delta et d’un abonnement TSA PreCheck (*), pourront en effet bientôt suivre un parcours « main libre », de l’arrivée à l’aéroport jusqu’à la porte d’embarquement. Dès le mois prochain, ils se rendront dans un nouveau hall dédié au dépôt des bagages, au niveau inférieur du terminal domestique sud d’Atlanta, passer le contrôle de sécurité et monter à bord de leur avion. Un « service sans contact » grâce à l’utilisation de leur « identité numérique » (numéros client, membre SkyMiles, et passeport).

Qu’en est-il du parcours à Atlanta ? Enregistré sur l’application Fly Delta, le passager à l’arrivée à l’aéroport se rend dans le hall dédié. Une fois son identité visuelle vérifiée grâce à un scanner, il imprime et fixe une étiquette sur son bagage à partir d’une borne en libre-service, puis place son bagage sur un convoyeur. Après une courte marche entre le dépôt des bagages et la sécurité, le passager passe de nouveau par la reconnaissance faciale au niveau du point de contrôle domestique, dans les files dédiées TSA PreCheck, sans avoir à présenter une pièce d’identité ou une carte d’embarquement. Cette dernière est également remplacée par la reconnaissance faciale pour embarquer à bord de l’appareil.

Delta se présente comme un leader dans le test et la mise en œuvre de la technologie de reconnaissance faciale depuis 2018. Mais elle n’est bien sûr pas la seule compagnie très avancée en matière de biométrie. Le groupe Lufthansa, par exemple, est lui aussi en pointe, avec une plateforme d’identification proposée à Francfort et Munich pour les personnes inscrites à son programme de fidélisation Miles & More. Comme pour Delta à Atlanta, les passagers peuvent passer les points de contrôle et monter à bord de l’avion grâce à la technologie de la reconnaissance faciale. Le groupe Lufthansa travaille aussi sur ces technologies outre-Atlantique, avec par exemple un projet développé avec SITA à l’aéroport international de Boston Logan.

(*) TSA Precheck est l’application mise en place par la Transportation Security Administration (TSA), l’agence nationale américaine de sécurité dans les transports.