Delta prévoit un retour à ses niveaux de 2019 dès ce trimestre

La compagnie aérienne américaine a déclaré que ses recettes du deuxième trimestre 2022 allaient atteindre les mêmes niveaux que 2019, année de référence pré-pandémie. Une performance possible, entre autre, grâce à l’assouplissement des restrictions sanitaires. 

Alors que le trafic aérien revient peu à peu à la normale à travers le monde, la compagnie Delta Air Lines prévoit un flux de trésorerie disponible de 1,5 milliard de dollars pour le deuxième trimestre et une dette nette ajustée inférieure à 20 milliards de dollars, soit un niveau presque équivalent à celui de 2019. Une progression portée par la fin des restrictions sanitaires et une forte demande de voyages de la part de la clientèle Loisirs et Affaires. « La demande a été phénoménale », a déclaré le PDG de Delta, Ed Bastian, lors d’une conférence des investisseurs à Bernstein le 1er juin.

> A lire aussi : Delta reprend son service entre Nice et New York-JFK

La compagnie aérienne peut également s’appuyer sur une offre très large sur les vols intérieurs et à l’international. Selon elle, le principal défi est désormais d’ordre opérationnel pour faire face à cet afflux de voyageurs. En parallèle, le géant américain a investi auprès de Airbus pour renouveler sa flotte avec de nouveaux A220, A321neos, A330-900 et des A350-900. Une commande potentielle pour la commande de Boeing 737 Max reste à ce jour en suspens. 

> A lire aussi : Delta : nouvelle première classe domestique sur l’A321neo