Emirates lance son laboratoire de l’aérien de demain

L’événement Area 2071, qui s’est tenu au début de cette semaine à Dubaï, a donné lieu à la présentation de l’Aviation X Lab d’Emirates en association avec 5 autres acteurs de l’aérien.

- Publicité -

Créée en 2017, Aviation X lab, une collaboration entre Emirates et Airbus, Collins Aerospace, GE Aviation et Thales vient de franchir une étape importante avec la présentation cette semaine de la zone 2071 (Area 2071).

En ce lieu, se réuniront des start-ups, des innovateurs, des universitaires, des ONG, des activistes et des entreprises pour développer des solutions aux défis qui affecteront le voyage aérien de ces prochaines décennies.

Des équipes seront sélectionnées, accueillies à Dubaï et financées pour co-créer, expérimenter et développer des prototypes dans la zone 2071, et ainsi constituer « un écosystème de conception de l’avenir comprenant le gouvernement (des Emirats Arabes Unis (EAU), ndlr), les créatifs, les entreprises innovantes et les particuliers ».

Cette zone 2071 s’inscrit dans le Plan du Centenaire (c’est en 1971 que le mandat britannique a pris fin sur le territoire des EAU) à travers lequel les EAU cherchent « à investir principalement dans la jeunesse des EAU et à œuvrer pour que les EAU soient le meilleur pays du monde d’ici 2071 », affirme en toute simplicité Emirates.

Les deux défis principaux auxquels les participants au laboratoire d’innovation devront trouver des solutions sont la lutte contre les émissions de carbone du transport aérien et la conception des aéroports.

Sur ce dernier point, alors que le modèle d’aéroports actuel est considéré par Emirates comme « un obstacle à la croissance du nombre de passagers, étant donné que l’industrie du voyage devrait doubler au cours des 15 prochaines années », l’objectif est double : 10 passagers au mètre carré d’infrastructure aéroportuaire et 10 minutes de temps de transition maximum entre la ville et les pistes.

Aviation X Lab fonctionnera par cycles de 12 mois, du lancement de défis à la recherche des fonds. Pour la cession 2020, trois produits ont d’ores et déjà été présentés, l’un de Thales et deux d’Emirates, lors de l’événement Area 2071, .

  • Bahja – une application créée par une équipe de ressortissants émiriens qui utilise la technologie de reconnaissance faciale pour « aider à mesurer le bonheur des employés » et fournit des commentaires en temps réel.
  • Un produit à base d’IA qui tente de réduire le gaspillage alimentaire en fournissant des prévisions et des recommandations en temps réel garantissant que les clients obtiennent leur premier choix en vol.
  • Solo, un assistant virtuel optimisé par une intelligence artificielle, qui soutient les pilotes à chaque moment décisif du vol, notamment dans le choix de la trajectoire la plus efficace pour optimiser l’efficacité du vol et le confort des passagers.

Et une appli pour rendre ce futur désirable, c’est au programme ?