En 2020, la fréquentation ferroviaire a chuté de 48% en Europe

L’année 2020 aura été marquée par un net recul du trafic ferroviaire partout en Europe, qui chute de 48% à cause de la pandémie et des confinements successifs. 

2020 sera bel et bien une année à oublier pour les acteurs du transport. En effet, selon IRG-Rail, l’association des régulateurs du secteur ferroviaire, la fréquentation des trains en Europe aurait baissé de 48% en 2020. Au Royaume-Uni, cette chute de la fréquentation atteint les 65% sur l’année 2020, 69% en Espagne, 42% en Allemagne et 41% pour la France. 

> A lire aussi : SNCF : le troisième confinement, nouveau coup dur pour la compagnie ferroviaire

Lors du deuxième trimestre, début du premier confinement pour de nombreux pays d’Europe, la fréquentation a baissé de 76%, avec un taux de suppressions de trains à hauteur de 26%… un record. Plus précisément, dans l’Hexagone, la demande a chuté de 96% pour les Transilien en avril 2020, 94% pour les TER et de 95% pour les Intercités et les TGV. Outre les trains nationaux, la RATP a également vu la fréquentation de ses wagons drastiquement baisser en fonction des périodes de confinement. L’ART a notamment estimé que la fréquentation des RER en Île-de-France avait diminué de 42% et l’offre, de 21% en moyenne. 

En parallèle, l’étude démontre que l’offre ferroviaire a repris à l’issue de chaque confinement, de façon plus rapide et plus forte que les modes concurrents. Lors de ce premier semestre 2021, l’offre ferroviaire semble atteindre son volume habituel.