En avril, le trafic aérien intérieur a dépassé son niveau d’avant la pandémie

172

Malgré l’inflation et le cours élevé du kérosène, le trafic aérien intérieur mondial a dépassé de 2,9% son niveau d’avant la pandémie en avril dernier, selon IATA. Une première depuis 2020…

Le trafic aérien intérieur a atteint 102,9% du niveau du mois d’avril 2019 (en passagers-kilomètres payants). Une première mondiale depuis le début de la pandémie, selon IATA. Ces ratios ont été dopés par la reprise vigoureuse du trafic en Chine, où la politique «zéro Covid» a été abandonnée, fin 2022. En RPK, la Chine atteint en avril 2023, 106% des niveaux de 2019, soit +536% en un an. Aux Etats-Unis, les compagnies aériennes ont elles aussi enregistré un RPK de 103,3%. En revanche, pour les liaisons internationales, la reprise est moins rapide, bien que présente. «À l’échelle globale, le trafic évolue à 90,5% des niveaux d’avant le Covid», a indiqué Willie Walsh, directeur général de IATA. 

> A lire aussi : En 2022, la reprise du trafic aérien a entraîné l’explosion des incidents bagages

Ces forts niveaux sont observés malgré l’inflation importante, le cours élevé du kérosène et les pénuries de pièces et main-d’oeuvre qui se traduisent par des billets d’avion bien plus chers qu’avant la crise.