Extension de Roissy CDG: plusieurs associations demandent l’abandon du projet

Décidée l’année dernière, la construction du futur terminal 4 de Roissy CDG est remise en cause par plusieurs associations environnementales qui dénoncent « l’incohérence climatique » du projet. 

- Publicité -

Même si cette extension de la plateforme aéroportuaire ne comprend pas de création d’une nouvelle piste, elle va accroître fortement le trafic aérien et les émissions de CO2. Plusieurs associations, dont France Nature Environnement, Alternatiba et Les Amis de la Terre, demandent l’abandon du projet d’extension de l’aéroport parisien dans une lettre ouverte adressée au président de la République.

« Le projet de terminal 4 à Roissy Charles de Gaulle n’est pas cohérent avec les engagements de la France, écrivent-elles. C’est pourquoi nous demandons instamment que l’État, au nom de la cohérence climatique, s’oppose à cette extension aéroportuaire« . Chiffres à l’appui, elles craignent une hausse des émissions de CO2 liées au trafic du terminal 4 qui doit voir le jour en 2037. À cette échéance, celui-ci serait à lui seul responsable de « 12 % des émissions autorisées pour la France dans l’objectif d’atteindre la neutralité carbone en 2050″.

ADP, pour sa part, défend son projet d’extension qui porte sur 167 hectares et qui comprend de nouveaux bâtiments, des voies de circulation et des réseaux de desserte routière et ferrée. Un projet qui s’intègre dans le cadre du Grand Paris avec, notamment, la construction de la ligne 17 du Grand-Paris-Express, qui desservira la zone. Après une phase de concertations, Aéroports de Paris s’est engagé, au printemps dernier, à fournir un terminal « zéro déchets » avec une neutralité carbone, sans compensation, dès 2050. 

Le bras de fer est désormais engagé entre l’Etat et les associations environnementales qui rêvent, très certainement, d’un scénario identique à celui de Notre-Dame des Landes où l’autorité publique a finalement renoncé, face à la pression, à son projet de création d’un nouvel aéroport.

L’ouverture du nouveau terminal géant T4  se fera en plusieurs phases comprises entre 2028 et 2037. Les travaux devraient commencer dès 2020.