Feu vert pour le CDG Express et l’extension de Lille-Lesquin

La cour administrative d’appel de Paris a validé l’autorisation environnementale du projet de navette devant relier la gare de l’Est à l’aéroport de Roissy. Une commission d’enquête a également émis un avis favorable à la modernisation et l’extension de l’aéroport de Lille-Lesquin.

Les gouvernements français successifs n’ont cessé de réaffirmer leur engagement dans le CDG Express, navette rapide devant relier en vingt minutes la gare de l’Est à l’aéroport de Roissy, soit 32km (dont 8km de voies nouvelles). La justice, en appel, vient d’en valider l’autorisation environnementale, dans le cadre d’un litige qui portait surtout sur la portion de voies nouvelles s’étendant sur 4,4 kilomètres, au niveau de Mitry-Mory (Seine-et-Marne). La mise en service commerciale du CDG Express, initialement espérée avant les Jeux Olympiques, est désormais envisagé plus probablement début 2027.

Le projet de modernisation et d’extension de l’aéroport de Lille-Lesquin a par ailleurs été validé par une commission d’enquête. Eiffage, le gestionnaire de cette plateforme vieillissante, souhaite la rénover et porter sa capacité de 2,2 millions de passagers en 2019 à 3,9 millions en 2039.

Les écologistes ont déjà réagi très défavorablement à ces deux décisions.