Flybe proche de la faillite : la compagnie refuse de commenter les « rumeurs »

Les responsables de Flybe préfèrent garder le silence alors que la compagnie traverse d’importantes difficultés financières. Des négociations seraient en cours pour assurer la survie du transporteur et éviter sa mise en faillite.

Les dirigeants de la compagnie britannique à bas coût ont passé leur journée de dimanche à négocier afin d’obtenir un accord de sauvetage alors que les pertes financières s’accumulent. Le gouvernement a été averti et un plan de sauvetage impliquant plusieurs ministères serait envisagé.

Le transporteur qui reste très silencieux a cependant  publié une déclaration sur Twitter, disant seulement :  » Flybe continue à fournir un excellent service et une connectivité à nos clients tout en s’assurant qu’ils peuvent continuer à voyager comme prévu. Nous ne commentons pas les rumeurs ou les spéculations« .

Cette rumeur survient moins d’un an après l’acquisition des actifs d’exploitation de Flybe par Connect Airways, qui est détenue conjointement par Virgin Atlantic, Stobart Group et Cyrus Capital, pour 2,8 millions de livres sterling. Cette transaction a d’abord été confrontée à la réaction des actionnaires, qui ont menacé de bloquer la vente, mais elle a finalement été approuvée en mars 2019.

Il a été annoncé en octobre que la compagnie aérienne serait rebaptisée Virgin Connect cette année, et une contribution de 100 millions de livres sterling à son plan de redressement a été convenue.

Cependant, la chaîne d’information Sky News rapporte que des initiés ont déclaré que les conditions de l’accord étaient devenues plus  » onéreuses « , laissant potentiellement Flybe au bord de l’insolvabilité.

Si le transporteur passe sous administration judiciaire, ce serait un autre coup dur pour l’industrie du voyage britannique après l’effondrement de Thomas Cook en septembre.

La compagnie aérienne basée à Exeter relie plusieurs villes du Royaume-Uni et exploite environ 75 avions avec plus de 2 000 employés.