Frais ancillaires : le jackpot des compagnies aériennes européennes

D’après une nouvelle étude réalisée par IdeaWorksCompany et CarTrawler, les compagnies aériennes européennes ont engrangé près de 32 milliards de dollars en 2019 grâce aux revenus complémentaires, soit plus du double du chiffre de 2015, qui était d’environ 14 milliards de dollars.

- Publicité -

Les frais ancillaires représentent tout ce que les compagnies aériennes peuvent facturer en dehors du billet d’avion : commissions sur les réservations d’hôtels, la vente aux partenaires de points de fidélité pour les grands voyageurs et tous services à la carte disponibles avant, pendant et après le vol.

En 2019, le total des recettes mondiales des transporteurs à la carte était estimé à 75,6 milliards de dollars, selon le rapport.

L’étude prend en compte les recettes provenant d’éléments tels que les frais pour les bagages enregistrés, les sièges, l’embarquement anticipé et les repas à bord.

Elle montre également que les compagnies aériennes à bas prix sont souvent les plus actives dans la région, EasyJet, Eurowings et Ryanair se classant parmi les trois premières pour les services complémentaires.

Les recettes accessoires des transporteurs à bas prix en Europe représentent 27 % de l’ensemble des recettes d’exploitation des compagnies aériennes de la région.

Dans l’ensemble, les recettes accessoires représentent environ 12 % des recettes des transporteurs en Europe.

Les compagnies aériennes asiatiques sont arrivées en deuxième position avec 21 milliards de dollars, révélant une fois de plus une augmentation significative par rapport au chiffre de 2015 (8,2 milliards de dollars).